Yvelines : deux noyades en quinze jours dans une base de loisirs

Yvelines : deux noyades en quinze jours dans une base de loisirs

Chaque été, près de quatre personnes meurent chaque jour par noyade en France (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 11 juillet 2017 à 15h15

Un jeune homme de 21 ans s'est noyé dimanche dans un étang, deux semaines après une autre noyade qui avait coûté la vie à un adolescent de 16 ans.

Un jeune homme s'est noyé dans l'étang du Petit-Gallardon, à l'île de loisirs de Val-de-Seine de Vernouillet (Yvelines), dimanche en fin de journée, rapporte Le Parisien. La baignade n'est pas autorisée dans cet étang dont la profondeur peut atteindre les 5 mètres.

Mais l'interdiction, pourtant signalée par plusieurs panneaux, n'est pas toujours respectée, surtout quand il fait très chaud, souligne France Bleu Paris région.



La victime, issue de la communauté des gens du voyage, ne savait pas nager et a coulé à pic lorsque sa bouée a crevé, sous les yeux de ses amis qui l'accompagnaient. Les pompiers l'ont retrouvé une heure plus tard, au fond de l'étang.

"CE TYPE D'ACCIDENT ÉTAIT PRÉVISIBLE"

"L'étang du Gallardon est à cinq kilomètres de la plage où la baignade est surveillée, indique Jean-Yves Roux, le directeur de l'île de loisirs. Autour du Gallardon, il y a des panneaux rappelant que la baignade est interdite", se défend la direction.

L'étang du Gallardon fait partie de l'île de loisirs du Val-de-Seine. Ce poumon vert est ouvert à tous et l'étang est utilisé par les pêcheurs. "Ce type d'accident était prévisible. Comme il fait très chaud, les gens viennent pique-niquer sous les arbres et ils finissent par se baigner", raconte un riverain au Parisien.

Il y a quelques jours, d'ailleurs, le 24 juin dernier, un adolescent de 16 ans s'était déjà noyé à l'île de loisirs de Verneuil-sur-Seine. Chaque été, près de 4 personnes meurent tous les jours par noyade en France. C'est ce que révèle une étude rendue publique en avril dernier par Santé publique France. 436 décès par noyade ont ainsi été recensés de juin à septembre 2015, dont 29 chez des enfants de moins de 6 ans.

 
37 commentaires - Yvelines : deux noyades en quinze jours dans une base de loisirs
  • Je rejoins les propos de Etlatendressebordel, les commentaires sur le lien entre "gens du voyage" et accident sont déplacés. Il reste un drame pour la famille et l'on ne peut que compatir.
    Quand je vois dans l'article que "la profondeur du lac atteint les 5 mètres", je rappelle qu'on ne se noie pas davantage selon la profondeur de l'eau. Par exemple, les milliers de mètres de la fosse des Aléoutiennes ne crée pas davantage de noyades qu'ailleurs. On peut se noyer même dans 30 centimètres d'eau, c'est ce qui est arrivé, d'après les rapports les plus officiels, à Robert Boulin dans les Etangs de Hollande à Rambouillet.

  • C'est triste de mourrir mais a 16 ans ou 21 ans c'est intolerable de la part des autorites de laisser des etangs sont surveillance alors que les piscines sont sous le cout d'une Loi, il faudrait que les autorites responsables de ces deces soient punis avec la plus grande fermete . Meme les gens du voyage ont le droit de vivre meme si cela derange certains elu (s) (e) (es).

  • quand on ne respecte rien,c'est comme pour les avalanches

  • Ils ont été jusqu'au bout de leur rêve. Bon courage dans l'au-delà.

  • et alors il a pris ces risques

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]