Vol EgyptAir : plusieurs anomalies signalées sur l'Airbus avant le crash

Vol EgyptAir : plusieurs anomalies signalées sur l'Airbus avant le crash

Un Airbus A330 d'EgyptAir (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 02 juin 2016 à 11h37

12 jours après le crash de l'Airbus A320 d'EgyptAir, qui s'est abîmé en mer Méditerranée le 19 mai avec 66 personnes à bord, de nouvelles informations ont été révélées sur les dernières heures ayant précédé la chute de l'appareil. Selon France 3, l'avion a été contraint de rebrousser chemin à au moins trois reprises au cours des 24 heures avant le crash, afin de procéder à des contrôles techniques.

Avant le dernier trajet fatal entre Paris et le Caire, l'aéronef venait d'effectuer plusieurs rotations entre Asmara (Erythrée), Le Caire, Tunis et Paris.

Lors de ces derniers vols effectués entre les 18 et le 19 mai, les systèmes d'alerte se sont déclenchés après trois décollages, dans les minutes suivant l'envol de l'appareil d'aéroports où l'Airbus avait fait escale. Le signalement de ces anomalies par les appareils de sécurité a donné lieu à chaque fois à une vérification technique une fois l'appareil posé. Aucune avarie n'avait alors été détectée.

Les signaux d'alerte ont été émis par le système Acars, qui permet l'échange d'informations entre l'avion et le sol, ainsi que le contrôle automatique de son état. Le dispositif aurait détecté et signalé plusieurs anomalies d'ordre technique en cours de vol lors des derniers trajets. Selon Le Parisien, ces défaillances correspondraient à des dégagements de fumée détectés pendant les vols. Les enquêteurs comptent sur les boites noires de l'appareil, qui n'ont pas encore été retrouvées, pour éclaircir ces zones d'ombre. Le signal de l'une d'entre elles a été capté par un navire de la Marine français mercredi 1er juin, mais il faudra attendre au moins une semaine avant de pouvoir les repêcher.

"La détection de ce signal est une première étape", a souligné dans un communiqué le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) Rémi Jouty. En effet, il faut encore localiser les boîtes noires, comme l'a précisé la Marine française. "La phase de recherche se poursuit : elle doit conduire, dans un premier temps, à la localisation des enregistreurs de vol". "Ultérieurement, leur récupération nécessitera un positionnement extrêmement précis sur des fonds de 3.000 mètres", est-il précisé.

Pour cela, il faudra attendre une semaine avant l'arrivée d'un autre bateau, spécialement équipé pour faire remonter à la surface les deux enregistreurs de vol, a averti le ministère de l'Aviation civile égyptienne. Un navire de la société Deep Ocean Search (DOS), le John Lethbridge, équipé d'un robot permettant de repêcher les enregistreurs doit rejoindre la zone du crash vers le 10 juin.
 
17 commentaires - Vol EgyptAir : plusieurs anomalies signalées sur l'Airbus avant le crash
  • Impensable si confirmé! Les règles de l'aviation sont parmi les plus sévères qui soit! Cette affaire va "gêner" du monde... Quand aux low-cost, si les tarifs sont obtenus par des moyens discutables (tarifs piègeant et dumping social) les plus connues sont fiables , surtout par crainte , justement, de contre publicité!

  • sur M6 dernierement a été dtfusé un accident aérien dont les causes ont été dûes en partie a la formation des pilotes en Russie et a la défaillance lors de la reprise reprise manuellement par les pilotes de l'avion qui n'était pas un AIRBUS a d'abord fait en piqué relatif en virage a 260degré a gauche puis avant de s'écraser en feu un virage plus important a droite!apres enquête 2 choses sont apparues 1ere manque de formation d'un pilote et défaillance du systême de pilotage automatique

  • à partir du moment où les gens veulent payer moins cher leur billet...y'a moins de sécurité et d'entretien sur les avions low-cost...logique! Ce n'est évidement pas un attentat, l'EI aurait été trop content et aurait revendiqué...là rien.
    3 atterrissages en urgence...Et l'avion continue de voler....les low cost...pas pour moi!

  • Parole ! Parole ! Parole !
    Nous savons depuis le début que la vérité sur le crash de cet Airbus d'Egyptair ne sera jamais connu.
    Il n'y a qu'à constater déjà, l'omerta médiatique régnant en France sur ce crash qui met pourtant directement en cause la France - Avion de fabrication française - Aéroport de départ français - Passagers français -
    Ensuite il faut avoir conscience des énormes enjeux politico-financiers qui sont en jeu dans cette affaire :
    - Vente des navires Mistral...
    - Vente de Rafales...
    - Vente d'Airbus...
    - Fin des derniers vols touristiques à destination d'un pays poubelle où les normes et consignes de sécurité sont continuellement bafouées et violées.
    Aucun média n'a fait le récapitulatif des drames survenus dans ce pays depuis plus de 10 ans et qui ont fait des milliers de morts.
    J'accuse les médias et les politiques français de complicité d'homicide...

  • Tout cela pour détourner l'attention sur les contrôles insuffisant fait à Roissy. Voilà la vérité

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]