Villejuif : des documents sensibles oubliés dans un déménagement de la police

Villejuif : des documents sensibles oubliés dans un déménagement de la police

La Redoute des Hautes-Bruyères a servi de centre de formation et d'entraînement jusqu'en août 2016 (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 18h22

Douilles pleines de poudre, tubes de grenade lacrymogènes, guide de l'escorte de convoi de fonds, portrait-robots... Selon Le Parisien, des documents sensibles, ainsi que du mobilier et des objets policiers ont été oubliés ou laissés lors du déménagement de l'ancien centre de formation de police de la Redoute des Hautes-Bruyères à Villejuif (Val-de-Marne).

Problème ? L'ancien fort, non gardienné, est accessible à tous. L'État a précisé au quotidien que des "rondes" été néanmoins effectuées par le commissariat local.

Le Parisien explique que des livrets d'instruction, un "résultat d'examen psychotechnique" sont également "visibles à l'œil des curieux", comme un casque et un gilet pare-balles. "La Préfecture de police était seule à même de juger de l'importance des documents" laissés sur place en août 2016, explique la Direction de l'immobilier de l'État.


Les autorités locales savent pourtant que la Redoute est "régulièrement squattée", explique le quotidien. Trois bâtiments du centre ont été incendiés en avril dernier. Ces feux ont conduit l'État a "une nouvelle réflexion pour sécuriser le lieu", où des milliers d'élèves policiers y ont appris le métier et où des CRS se sont entraînés pendant des années.

Le lieu, situé au bord de l'autoroute A6, va être converti pour accueillir un "Campus urbain d'excellence" consacré aux sciences et à la médecine et dévolus, d'ici cinq ans, au nouveau pôle interdisciplinaire de l'Université Paris-Sud.
 
7 commentaires - Villejuif : des documents sensibles oubliés dans un déménagement de la police
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]