Vif accrochage entre Daphné Bürki et Emilie Besse

Vif accrochage entre Daphné Bürki et Emilie Besse ©closer
A lire aussi

closer, publié le vendredi 13 janvier 2017 à 11h32

Ce jeudi 12 janvier, la Nouvelle Edition consacrait un sujet aux augmentations des amendes sur Paris concernant le non-paiement du stationnement dans certains quartiers. Au cours d'un micro-trottoir, un automobiliste a fait part de son mécontentement en lâchant à l'encontre d'Anne Hidalgo, la maire de la capitale : "Qu'elle aille se faire foutre".



Sur le plateau, Emilie Besse a expliqué avoir été profondément choquée par ces propos. "Ce n'est pas bien (...) On ne s'adresse pas comme ça à une femme , il y a un respect". "Respect des élus, on est d'accord Emilie" a concédé Daphné Bürki avant de conclure et de clôturer le débat : "Tu ne vas pas commencer à faire l'éducation de tous les automobilistes. Ils expriment leur colère !".

 
146 commentaires - Vif accrochage entre Daphné Bürki et Emilie Besse
  • J'aime bien cette journaliste,mais l'automobiliste a raison,de toute façon,il y a la parité aussi entre homme et femme pour des insultes.

  • Depuis quand les gens ne peuvent plus dire ce qu'ils pensent.
    Et bien sûr y a toujours des journalistes pour jouer les chevaliers blancs.
    Ils on raison. Qu'ils aillent se faire foutre.

    ne pas confondre s'exprimer ou exprimer son désaccord avec vomir son désaccord et en règle générale , le parisien lambda vomit souvent sur les autres

  • On respectera les élus quand eux nous respecterons et respecterons leurs engagement électoraux !

  • Entièrement d'accord avec cette dame sur Hidalgo , j'aurai été encore moins polie,
    du respect pour des femmes comme celle là je ne pense pas qu'il y en ai beaucoup

  • Nous sommes en train de changer de société ... nous passons de la soumission a des lois votées par nos élus (c'est bien nous qui votons pour eux non ?..) a la contestation radicale et anarchique et permanente mais il y a sans doute une raison a cela ...il suffit de savoir que certaine catégories de population s'affranchissent largement de nos lois pour faire régner la leur sans aucun soucis puisque jamais inquiétés et que cette façon de contester l'ordre républicain indique le sens de la révolte a propos de tout et n'importe quoi ... sans doute faudrait il rappeler a certains qu'il existe un pays qui s'appelle " LA FRANCE " et que ce pays républicain ne fonctionne pas suivant les désirs de individuels mais en fonction des lois votées par la collectivité et ses représentants .... l'ordre républicain doit régner et ceux qui n'en veulent pas peuvent toujours changer de pays .....les frontières en plus sont largement ouvertes .....

    Lorsque ces élus font le contraire de ce qu'ils ont promis, il est normal de contester leur politique.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]