Vieillirons-nous ensemble? La retraite, un cap à franchir pour les couples

Chargement en cours
 Le boom des divorces chez les seniors

Le boom des divorces chez les seniors

1/2
© AFP
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 07 juin 2017 à 15h48

Un quart de siècle devant soi: le passage à la retraite nécessite des ajustements et peut s'accompagner de bouleversements familiaux, comme en témoigne la hausse des divorces de seniors observée ces dernières années.

Au salon des seniors qui se tient tous les ans en mai à Paris, la conférence sur "la vie de couple à la retraite", donnée par la psychosociologue Anasthasia Blanché, est l'une des plus courues.

"Pour la première fois dans l'histoire de la démographie", on a aujourd'hui "au moins un quart de siècle d'espérance de vie" quand on prend sa retraite, souligne cette psychanalyste.

Pour les couples, cela veut dire "se retrouver à deux, entre quatre murs, 24 heures sur 24", sans le travail qui remplissait une grande partie de leur vie. On est "face au vieillissement du corps de l'autre, qui nous renvoie en miroir notre propre vieillissement".

"Quand on a des projets et des goûts communs, c'est plus facile de passer ce cap", témoigne Janine, 70 ans, qui a cessé de travailler à 55 ans, pour partir en même temps que son mari un peu plus âgé.

Ce couple d'enseignants, domicilié près de Bordeaux, a dans un premier temps "beaucoup voyagé à l'étranger. Ca a créé un sas". 

Tous deux amateurs de théâtre et de sport, ils ont avec le temps développé leurs propres activités: associatives pour elle, qui a un plus grand "besoin de sociabilité" (enseignement du français à des étrangers, club de lecture ...); billard, piano et plus récemment accordéon pour lui. "On a trouvé chacun son équilibre", estime Janine.

D'autres ont plus de mal. Une personne qui avait "idéalisé" sa retraite avec son conjoint risque voir "un désenchantement" s'installer, prévient Mme Blanché.

"+Mon mari reste des heures en pyjama devant l'ordinateur+, +il est tout le temps dans mes pattes+, +j'ai l'impression d'étouffer+ ...": à son cabinet, la psychanalyste entend souvent ces plaintes. Le risque est "l'asphyxie qui guette". 

- soixante-huitards -

Selon un sondage de l'Institut des seniors auprès de personnes de plus de 50 ans, passer plus de temps avec son conjoint à la retraite enthousiasme davantage les hommes (67%) que les femmes (39%).

Parmi les sources de frictions peuvent figurer le choix du lieu de vie. Jacques, médecin parisien de 62 ans, se verrait bien partir vivre au Portugal, pour profiter du soleil, du moindre coût de la vie et des incitations fiscales. Mais son épouse met son veto: "Personne ne va m'éloigner de mes enfants et petits-enfants!".

Diverses menaces et sollicitations peuvent peser sur les retraités: maladie, appauvrissement relationnel, parents âgés dépendants dont il faut s'occuper ...

Certains couples ne résistent pas. Les chiffres du ministère de la Justice montrent que 14.900 hommes de 60 ans ou plus ont divorcé en 2015, 55% de plus qu'en 2005, et 9.300 femmes (+67%). Près de 7.200 divorces en 2015 concernaient des couples ayant au moins 35 années de mariage (près de 6% du total contre 4% dix ans plus tôt).

Selon Anne Solaz, chercheuse à l'Ined (Institut national d'études démographiques), les divorces de seniors ont même "triplé en 20 ans". Cette tendance s'observe en France mais aussi dans les autres pays industrialisés où elle a un nom, les "grey divorces".

La hausse s'explique en partie par le fait que les générations qui ont l'âge de la retraite sont celles du baby-boom, plus nombreuses. Mais pas seulement. 

Ces générations "ont des valeurs conjugales un peu différentes de celles qui les ont précédées. Ce sont les soixante-huitards qui arrivent à la retraite. Ils ont connu l'union libre, la montée des divorces". 

Certains démarrent une nouvelle vie. On observe en effet également une hausse des mariages de seniors. 13.000 hommes de plus de 60 ans ont convolé en 2015, soit 6% des mariages contre 2% vingt ans plus tôt, et 7.300 femmes (3% des mariages contre 1%). 

Ce sont surtout des mariages de personnes veuves et, de plus en plus, de divorcées, souligne Mme Solaz.

 
17 commentaires - Vieillirons-nous ensemble? La retraite, un cap à franchir pour les couples
  • Nous avons 50 ans de mariage. Nous n'avons jamais été envieux des autres,vécu en fonction de nos revenus. Nous sommes a la retraite depuis 15 ans, nous profitons de nos enfants et petits enfants, nous sommes bien dans notre maison. J'espère que cela va durer encore longtemps avec une bonne santé.
    Maintenant pour un pet de travers, on divorce, trop de facilité.

  • Et ce n'est que le début d'un trend à la hausse car l'augmentation du nombre de trimestres cotisés nécessaires pour une retraite pas toujours décente va nous amener à 67 ans et si dans le couple il y a une différence d'âge même raisonnable l'un des deux aura plus de 70 ans... Lorsque l'autre pourra faire valoir ses droits.

  • J'ai vu ce problème avec mon ex-patron. Pendant sa carrière professionnelle, il était de tôt le matin à tard le soir dans l'entreprise ne rentrant chez lui que pour dormir et les week-ends, sa femme s'occupant de la maison. Une fois à la retraite, il découvrit qu'il n'avait plus assez de choses en commun avec sa femme pour pouvoir passer toutes leurs journées ensembles . Leur divorce est actuellement en cours.

  • De toute façon la vieillesse c'est la solitude

  • j'entends parler de voyages,je voudrais bien,mais comment faire avec 1600euros,qui est la retraite médiane des francais,moins bientot avec la loi macron qui nous pique 1.7% DE CSG.
    les couples du corps enseignant on sans doute nettement plus.

    moi fonctionnaire et mon mari assimilé nous avons 2 retraites entieres soit 2600 euros à nous deux!!! divorcer il ne faut pas y penser on sombrerait dans la pauvreté!!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]