Tabac : «Quand la gauche est arrivée au pouvoir, le lobby du tabac était un peu inquiet»

par libezap

Marco Lomazzi, rédacteur en chef adjoint du service économie du quotidien «Le Parisien», revient dans «La Nouvelle Edition» sur la mystérieuse industrie du tabac. Auteur de «Comment la mafia du tabac nous manipule», publié aux éditions Flammarion le 13 mai prochain, le journaliste remarque un point commun entre deux anciens ministres, Jérome Cahuzac et Thomas Thevenoud. Jérome Cahuzac, ancien ministre du Budget, forcé à démissionner le 19 mars 2013 suite à la découverte de comptes bancaires frauduleux en Suisse, et l’ex-secrétaire d’Etat Thomas Thevenoud ont tous deux tenté de s'attaquer à l'industrie fermée du tabac. «Quand la gauche est arrivée au pouvoir, le lobby du tabac est un peu inquiet», révèle Marco Lomazzi. «Du côté de l'UMP, et notamment dans l'entourage de Nicolas Sarkozy, on est très pro-tabac. Donc quand la gauche arrive, ils se disent “oh la la, qu’est-ce qu’il se passe”?» «Hollande pour eux est un ovni, ils ne savent pas s’il est pro ou anti. Par contre, ce qu’ils remarquent tout de suite, ce sont deux personnes dans le gouvernement : Marisol Touraine, une anti-tabac farouche, et Jérôme Cahuzac», précise le journaliste. «Et là, Jérôme Cahuzac les réunit tous et leur dit : “Messieurs, je veux frapper un grand coup contre le tabac, je veux augmenter les taxes très fortement”, de l’ordre d’un euro le paquet.» Marco Lomazzi révèle alors que «[les lobbys] se réunissent dans les étages du Fouquet's» et décident de ne pas répercuter les taxes sur les prix afin de faire perdre des centaines de milliers d'euros à l'Etat. Le but? Faire reculer les opposants au tabac, avec parmi eux le ministre du Budget.

 
0 commentaire - Tabac : «Quand la gauche est arrivée au pouvoir, le lobby du tabac était un peu inquiet»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]