Riad Sattouf : «Zéro femme à la BD d'Angoulême, ce n'était pas assez !»

par leparisien

Riad Sattouf, l'auteur de «L'Arabe du futur», de «Pascal Brutal» et des «Beaux gosses» s'ouvre à l'univers des filles en publiant «Les Cahiers d'Esther», la vie d'une petite gamine de 10 ans, en classe de CM1, dans son école privée. 52 pages qui nous mènent de la cour de l'établissement à sa chambre, de ses relations avec son frère, à sa famille, ses copines, les garçons... Un régal. Féministe dans l'âme, le dessinateur a fait plier le Festival d'Angoulême sur la parité en refusant de participer à une liste de nommés pour le Grand Prix qui ne comportait aucune femme. Entraînant dans son sillage nombre de grands noms de la BD, il a fait revoir sa copie au jury qui a finalement intégré des femmes parmi les nommés. Rencontre avec l'un des dessinateurs les plus doux et fascinants de la bande dessinée. Retrouvez l'info en temps réel avec Le Parisien : >> http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

 
0 commentaire - Riad Sattouf : «Zéro femme à la BD d'Angoulême, ce n'était pas assez !»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]