La fin des voitures à essence à Paris en 2030 ?

par euronews-fr

Dans moins de quinze ans, il pourrait ne plus y avoir de voitures à essence dans les rues de Paris. C’est en tous cas l’ambition de l’actuelle maire de la ville, Anne Hidalgo, qui a fait de la lutte contre la pollution de l’air l’une des priorités de son mandat.Le plan est en deux étapes : la fin des véhicules circulant au diesel est fixée pour 2024, la fin des voitures à essence pour 2030.La mairie de Paris précise bien qu’il ne s’agit pas d’interdire, mais de tendre vers cet objectif, sachant que les constructeurs automobiles se tournent de plus en plus vers des motorisations électriques.Les véhicules sont parmi les principales sources d‘émissions de gaz à effet de serre. Les pics de pollution à l’ozone dans la capitale sont de plus en plus fréquents, obligeant les autorités à mettre régulièrement en place des mesures de restriction, notamment de circulation alternée.Au niveau national, le gouvernement se montre aussi ambitieux en matière de lutte contre la pollution de l’air. Il veut mettre fin à la vente des voitures essence et diesel d’ici à 2040.Pollution : Paris ne veut plus de voitures à essence dans ses rues d’ici à 2030 https://t.co/sivgpOqDdT— Le Monde Planète (@lemonde_planete) 12 octobre 2017

 
1 commentaire - La fin des voitures à essence à Paris en 2030 ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]