Collectif «Langues en colère» : la réforme des collèges est «de mauvaise foi»

par libezap

Le projet de réforme des collèges a été adopté le 10 avril par le Conseil supérieur de l’éducation. Le porte-parole du collectif «Langues en colère», Nicolas Foltz, qualifie la d’«erreur pédagogique». Il considère que celle-ci est «de mauvaise foi». Selon lui, la ministre de l’Education nationale affirme que «les langues vivantes vont être favorisées, mais c’est tout le contraire». «C’est la fin du latin, la fin de l’Allemand et aussi le déclassement du collège public», s’est-il exclamé. La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé mi-avril que la réforme du collège «favorise le latin et le grec» en les faisant devenir «un enseignement pratique interdisciplinaire» qui fait partie du temps de scolarité. Jusqu’à présent, les cours de langues mortes étaient optionnelles. Ces cours disparaîtront à présent des programmes scolaires, pour être enseignés au sein d’autres matières.

 
0 commentaire - Collectif «Langues en colère» : la réforme des collèges est «de mauvaise foi»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]