Bernard de la Villardière agressé : la version de l'animateur remise en cause

par 6MEDIAS

L'émission avait fait grand bruit la semaine dernière. Dans le premier numéro de "Dossier Tabou", diffusé mardi sur M6, Bernard de la Villardière consacrait une enquête à l'islam en France. En tournage devant une mosquée de Sevran, l'animateur et son équipe avaient déclaré avoir été agressés par un groupe de jeunes alors qu'ils interviewaient l'imam controversé Dhaou Meskine. Des images de l'altercation avaient été montrées dans l'émission, où les jeunes en question étaient présentés comme "des salafistes et des dealers de drogue". Le site Buzzfeed a publié une vidéo tournée par l'un des protagonistes, qui a filmé toute la scène. On y voit un groupe de jeunes gens souhaitant s'expliquer avec Bernard de la Villardière et ses trois caméramans après que ceux-ci aient, semble-t-il, refusé de leur dire bonjour et les aient ignorés à leur arrivée dans la cité. Le ton est vite monté, l'animateur demandant aux individus de le laisser travailler et affirmant qu'il était "dans son pays" et qu'il avait le droit de faire ce qu'il voulait. L'interview interrompue avait repris ailleurs, quelques minutes plus tard. Les Sevranais impliqués dans l'altercation, eux, pensent organiser une journée "portes ouvertes" dans leur cité pour prouver qu'ils savent accueillir leurs visiteurs.

 
118 commentaires - Bernard de la Villardière agressé : la version de l'animateur remise en cause
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]