VIDÉO - Militaires renversés à Levallois-Perret : "C'était un gamin très bien", assure l'oncle du suspect

VIDÉO - Militaires renversés à Levallois-Perret : "C'était un gamin très bien", assure l'oncle du suspect

Après plusieurs heures de cavale, Hamou Benlatreche, suspecté d'avoir renversé des militaires à Levallois-Perret a été arrêté sur l'A16 mercredi 9 août 2017 en début d'après-midi.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 10 août 2017 à 13h12

PORTRAIT - Au lendemain de l'arrestation de son neveu, suspecté d'avoir renversé des militaires à Levallois-Perret, son oncle a exprimé son incompréhension sur BFMTV. Selon lui, c'était un jeune homme tout ce qu'il y a de plus normal.

Inconnu des services de renseignement, l'homme soupçonné d'avoir renversé six militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret mercredi matin 9 août a été arrêté après une cavale de quelques heures à bord d'une voiture BMW de location sur l'A16, à Leulinghen-Bernes, dans le Pas-de-Calais.

Blessé par balles lors de son arrestation "musclée", cet Algérien de 36 ans était toujours hospitalisé jeudi 10 août au CHU de Lille et n'était toujours "pas audible" par les policiers.

Sa famille n'en revient pas. "C'était un gamin très bien, il venait chez nous, il était très gentil", a confié jeudi 10 août son oncle au micro de BFMTV. "J'ai été étonné, on est tombé des nues, ce n'est pas croyable (...)", explique-t-il, assurant que son neveu n'avait jamais évoqué de rancœur envers les militaires.



AUCUN SIGNE DE RADICALISATION

Selon lui, il s'agissait d'un jeune homme tout à fait normal. "Il travaillait dans un magasin, explique-t-il. Il se levait à 5 heures du matin parce qu'il faisait la tournée. Il faisait de la livraison." Il a également confirmé que son neveu travaillait dans une compagnie de VTC, comme l'avance RTL. Selon la radio, le suspect les deux emplois.

Il ne venait pas souvent les voir. "On lui a dit plusieurs fois de venir manger. Mais il disait qu'il n'avait pas le temps", témoigne son oncle. D'ailleurs, il a été très surpris de le voir à la télévision avec une barbe. "Moi je ne l'ai jamais vu avec la barbe. Il était toujours rasé", assure l'homme qui avait toujours vu le trentenaire habillé "normalement, en jeans". Il "fait la prière comme tous les musulmans, mais ça s'arrête là", insiste-t-il. Selon ses voisins, il ne montrait aucun signe de radicalisation religieuse, rapporte également RTL.

TOUJOURS HOSPITALISÉ

A priori célibataire et sans enfant, l'homme originaire de Sartrouville, dans les Yvelines, réside actuellement à Bezons, dans le Val-d'Oise. Pas fiché S, il était néanmoins connu des services de police.

Selon Le Figaro, il avait été fiché en 2009 pour infraction à la législation sur les étrangers (ILE), après avoir été contrôlé sans document administratif. Une situation régularisée depuis. "Son dossier dans les archives de la police est fort de quelques antécédents judiciaires de petite délinquance", a également indiqué une source proche du dossier auprès du Parisien.
 
122 commentaires - VIDÉO - Militaires renversés à Levallois-Perret : "C'était un gamin très bien", assure l'oncle du suspect
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]