VIDÉO - L'interne en médecine qui a interpellé Marisol Touraine fait-elle vraiment partie de l'AP-HP ?

VIDÉO - L'interne en médecine qui a interpellé Marisol Touraine fait-elle vraiment partie de l'AP-HP ?

Un médecin le 31 mai 2014 à l'Hôtel-Dieu de Paris. (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 19 janvier 2017 à 19h05

POLÉMIQUE - Après le carton de sa vidéo sur Facebook, dans laquelle elle dénonçait le manque de moyens dans son hôpital de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Sabrina Ali Benali a été l'invitée de France Inter. Quelques heures plus tard, sur la même antenne, le directeur de l'AP-HP affirmait que la jeune femme ne faisait pas partie de l'AP-HP.

Ce qui n'a pas manqué de la faire réagir.

Le 11 janvier dernier, alors que Marisol Touraine alerte la France sur l'épidémie de grippe, Sabrina Ali Benali s'insurge sur Facebook. Interne en médecine à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), et également coresponsable de la "commission santé" du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, elle interpelle la ministre de la Santé : "Bonsoir Mme Touraine, c'est encore moi, c'est l'interne. Juste une petite question, c'est quoi cette grosse blague?", demande-t-elle tout en brandissant la Une du Parisien titré sur "l'état d'urgence" dû à la grippe. "C'est tous les jours l'état d'urgence à l'hôpital, Mme Touraine... La bonne opération de communication!"

La jeune femme, qui publie régulièrement des vidéos sur son compte Sabrina Aurora, raconte alors pour illustrer ses propos le cas d'une patiente en insuffisance cardiaque qui avait dû passer la nuit aux urgences sur un brancard faute de lits disponibles, malgré son appel à 11 hôpitaux d'Île-de-France pour la faire transférer.



Un témoignage des plus convaincants, puisque la vidéo a été vue 11 millions de fois et partagée plus de 200.000 fois sur les réseaux sociaux et lui a permis de se faire inviter cette semaine sur les plateaux de télévision de "Quotidien", l'émission à succès de Yann Barthès sur TMC, et de la matinale de Patrick Cohen sur France Inter mercredi 18 janvier.





L'AP-HP DÉMENT, L'INTERNE RÉPLIQUE

Mais le soir sur la même antenne, dans l'émission "Le Téléphone sonne" plus précisément, le directeur général de l'AP-HP Martin Hirsh affirme que la jeune femme ne travaille pas dans un hôpital de l'AP-HP. "J'ai sursauté en entendant cette interne présentée comme une interne de l'AP-HP. (...) Dans quel service ça se passe si mal ? A ma grande surprise, elle n'est pas à l'AP-HP, là elle est dans un hôpital privé à but non lucratif (...). Elle est (à l'AP-HP) de temps en temps. Mais pas sur le dernier semestre", explique-t-il.

Des révélations qui ont profondément embarrassé Patrick Cohen. Dans son émission de jeudi matin 19 janvier, le journaliste explique avoir "le sentiment de s'être fait un peu avoir par l'invitée d'hier matin". Il précise que Sabrina Ali Benali travaille dans un hôpital privé du 12e arrondissement de Paris, où il n'y a pas de service d'urgences.

L'affaire ne s'arrête pas là. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la jeune femme a publié une nouvelle vidéo sur son compte Facebook dans laquelle elle brandit sa fiche de paie du mois de décembre 2016 où l'on voit clairement l'en-tête et l'adresse du siège de l'AP-HP dans le 4e arrondissement de Paris.



Dans cette nouvelle vidéo, vue plus de 700.000 fois jeudi en fin d'après-midi, elle répond également à Gabriel Attal, conseiller de Marisol Touraine. Il aurait tweeté pour rappeler que Sabrina Ali Benali n'est autre que la responsable de la santé au Parti de Gauche et dénoncé "une prétendue interpellation citoyenne apolitique" qui "se révèle être une manipulation politicienne" (un tweet désormais introuvable ndlr). Elle lui rétorque qu'elle n'a jamais caché son affiliation politique et précise que depuis le début elle ne fait "aucun prosélytisme et qu'elle ne parle que de son expérience de soignante".

Sabrina Ali Benali, qui n'a décidément pas sa langue dans sa poche, a également interpellé jeudi matin France Inter et Patrick Cohen sur Facebook : "Monsieur Patrick Cohen "se sent trompé par son invitée d'hier" . Drôle ça, alors que j'ai été appelé par la rédaction hier soir à qui j'ai bien précisé que l'APHP est mon employeur direct . Mais vous avez raison, ce qui compte n'est pas le message de ces centaines de millions de vues ni la souffrance de centaine de milliers de personnes. Ce qui compte c'est de vite me discréditer parce que Mr Hirsch n'est pas content ."

L'AP-HP PERSISTE ET SIGNE

Après cette nouvelle vidéo, l'AP-HP a tenu à s'expliquer auprès du Huffington Post. "Les internes en médecine effectuent des stages semestriels et changent donc de service et/ou d'établissement tous les six mois, début novembre et début mai, explique la direction de la communication de l'AP-HP. Nous confirmons que Mme Ali Benali n'est pas, ce semestre (novembre 2016-mai 2017), en stage dans un hôpital de l'AP-HP."

Comment expliquer alors la fiche de paie ? "Elle a choisi d'effectuer ce semestre un stage dans un hôpital privé à but non lucratif. Cet établissement privé hors AP-HP a passé une convention avec l'AP-HP, et la paie est assurée par le bureau des internes de l'AP-HP, même si l'interne n'intervient pas dans un des services de l'AP-HP."



L'AP-HP a par ailleurs partagé sur Twitter les modalités de paie des internes comme on peut le voir ci-dessus.
 
31 commentaires - VIDÉO - L'interne en médecine qui a interpellé Marisol Touraine fait-elle vraiment partie de l'AP-HP ?
  • Cette Sabrina Ali Benali (Aurora?) aurait donc diffusé de fausses nouvelles puisqu'elle n'est pas interne aux urgences de l'AP-HP.
    Cela vaut au minimum une amende dissuasive.
    Il me parait grave que la vie publique puisse être polluée impunément par ce genre de buzz, il faut donc lutter contre.

  • Ben Ali ! Salamé ! médecine , et médias en état d'urgence ..............

  • Peu importe. Ce qu'elle dénonce est il vrai ou pas? Mon expérience me permet de penser que c'est vrai.

    Ce qu'elle dénonce est peut vrai, le fait d'utiliser le mensonge pour le dire doit être dénoncé et combattu. Quoiqu'il en soit, une fois le mensonge dévoilé, on ne retient que le fait du mensonge et non son objet; c'est contre-productif.

  • encore de la corruption , les hôpitaux sont tous concernés par la corruption , du chef de service aux médecins , des gérants

    Hirsch enfoncé dans les intérêts personnel , et les patients qui une fois de plus trinquent et les immigrés profitent car ils ont plus de droits que nous Français ayant travaillé et cotisé .!

    Encore une affidée à Mélenchon qui a reçu l'ordre, quitte à mentir, de faire du buzz ! Et les gogos se laissent berner sans aucune réflexion parce qu'ils prennent plaisir à tout dénigrer. Pauvre France, tes enfants te trahissent !

    Que petitgros soit, comme moi, fortement intéressé par la corruption c'est son droit. Mais je vois aucune trace de corruption dans cet article et même dans le fait que les hôpitaux sont surchargés.

  • avatar
    histrion  (privé) -

    et donc le plus important est donc de savoir si cette interne travaille à ap-hp de novembre 2016 à mai 2017? Pour moi, le plus important est de savoir si ce qu'elle dénonce est la vérité. Et au vu de plusieurs connaissances ayant eu à aller aux urgences en fin d'année dans plusieurs hôpitaux de plusieurs régions, son récit est le triste reflet de la réalité. Et la vraie question que nous devons nous poser, c'est comment faire pour que cela ne continue pas?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]