VIDÉO - Foudre à Paris : le rôle-clé d'un pompier en civil

VIDÉO - Foudre à Paris : le rôle-clé d'un pompier en civil

Sapeur-pompier de Paris en civil, Pascal Gremillet a été le premier ce samedi 28 mai à prodiguer des soins aux victimes foudroyées à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 28 mai 2016 à 22h18

Pascal, sapeur-pompier de Paris, se promenait par hasard près du parc Monceau lorsque la foudre est tombée, blessant 11 personnes. Il a su prodiguer les premiers soins.

Selon le commandant Moulin, porte-parole des pompiers de Paris, Pascal Gremillet "a eu une action déterminante".

Commandant à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, il sortait d'un musée situé près du parc Monceau, dans le 8e arrondissement de Paris, ce samedi après-midi 28 mai lorsqu'une personne "affolée" l'interpelle boulevard Malesherbe après que l'orage a éclaté. Elle lui explique qu'un groupe d'enfants et d'adultes a pris la foudre dans le parc. Pascal intervient immédiatement.

"J'ai découvert une dizaine de personnes, par terre, sous un arbre", raconte-t-il à BFMTV. "J'ai vu tout de suite que l'un des enfants était en arrêt cardiaque. Donc je lui ai prodigué les premiers soins, jusqu'à l'arrivée des secours". Le pompier en civil lui a fait un massage cardiaque et une ventilation artificielle et a alerté les secours. Il leur a indiqué l'endroit précis du drame, car il connaissait très bien le parc, assez vaste précise-t-il.

En tout, onze personnes ont été blessées par la foudre, dont huit enfants. Samedi soir, les nouvelles des enfants hospitalisés, qui ont entre sept et huit ans, étaient "plutôt bonnes" a expliqué à l'AFP le Pr Pierre Carli de l'hôpital pour enfants Necker. Trois des enfants en urgence absolue sont maintenant sous surveillance, notamment pour vérifier que "ce qui se produit au cours d'un foudroiement, tels que traumatismes et brûlures, est contrôlé et diagnostiqué". Pour un des enfants, "le pronostic est probablement plus sérieux et de ce fait il est hospitalisé actuellement en réanimation", a-t-il également dit. Il s'agit de l'enfant que le commandant Gremillet a pris en charge. "Nous espérons beaucoup que cette prise en charge très rapide va assurer le meilleur pronostic possible à l'enfant", a commenté le Pr Carli.



"N'IMPORTE QUI AURAIT PU LE FAIRE"

"Ce que j'ai fait, n'importe quelle personne aurait pu le faire. Il suffit d'être formé", explique Pascal à Europe 1, avant de rappeler que "sans massage cardiaque, quand on a le cœur qui est arrêté, la mort est assurée dans les trois minutes."

Selon un ingénieur de Météo France interrogé par l'AFP, Michel Daloz, on compte chaque année 100 à 200 personnes foudroyées en France, et de dix à vingt décès. Le plus souvent, la foudre atteint une personne isolée, mais il peut arriver que des groupes entiers soient touchés. Selon des spécialistes, la foudre peut se transmettre d'une personne à l'autre par une étincelle électrique. Outre les brûlures, la foudre peut provoquer sur le corps humain des conséquences cardiaques ou neurologiques, a expliqué Michel Daloz.

 
2 commentaires - VIDÉO - Foudre à Paris : le rôle-clé d'un pompier en civil
  • bravo , les réactions du premier témoin a été cruciale et le hasard qu'un professionnel se trouve a proximité a pu sauver l'enfant le plus toucher ,, merci à eux et bravo , la preuve qu'en civil ou en tenue ils sont utile !!

  • d'où l'importance de la formation aux 1ers secours.
    La pratique du secourisme devrait être enseignée dans le cursus scolaire dès le plus jeune âge.
    (c'est vital ...)
    Félicitations au pompier présent sur les lieux.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]