Vague de froid : les présentateurs météo convoqués par Ségolène Royal

Vague de froid : les présentateurs météo convoqués par Ségolène Royal

La ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, le 3 janvier 2017 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 17 janvier 2017 à 13h56

Fanny Agostini, Laurent Romejko, Nathalie Rihouet, Marc Hay... Comme l'a révélé Le Parisien, plusieurs présentateurs météo ont été conviés pendant près d'une heure lundi au ministère de l'Écologie par Ségolène Royal.

Objectif ? Déterminer les gestes à conseiller aux téléspectateurs lors de la vague de froid et leur demander de diffuser, pendant leurs bulletins météo, des conseils pour économiser l'électricité.

"Elle nous a dit que nous étions de bons vecteurs pour véhiculer les messages essentiels aux Français en cette période", a expliqué au Figaro télé la présentatrice de BFM-TV, Fanny Agostini. "On s'est interrogés sur la façon dont les médias peuvent livrer les gestes à adopter en cas de grand froid. Des exemples concrets pour éviter la surconsommation de chauffage notamment", a ajouté celle qui est également la marraine de l'association "Familles à énergie positive" à Clermont-Ferrand. "Ségolène Royal savait de quoi elle parlait. C'était documenté, chiffré, analysé. Une réunion très intéressante", a expliqué la présentatrice.


Vendredi dernier, Ségolène Royal avait déjà organisé une réunion de crise avec les entreprises du secteur de l'électricité. Elle avait alors insisté sur l'importance des messages de réduction de la consommation transmis aux consommateurs. Ce n'est pas la première fois que des présentateurs météo sont conviés par le gouvernement. Comme le rappelle le Figaro, en 2014, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait reçu plusieurs présentateurs météo pour les sensibiliser sur les enjeux de la conférence internationale sur le changement climatique (COP21).


LES FRANÇAIS INCITÉS À RÉDUIRE LEUR CONSOMMATION

-11°C à Grenoble, -8° à Besançon, -6° à Marseille... Un coup de froid a saisi la France ce mardi. Cet air vif et sec venu d'Europe centrale arrive par le nord-est, générant des températures de 5° à 10°C en-dessous des normales de saison. Il s'étendra mercredi vers l'Ouest, renforcé par la bise. Les gelées les plus remarquables mardi matin ont été constatées dans le Sud : -6°C à Marseille-Marignane, -4 à Cannes, -3 à Antibes, -2 à Nice. "Il faut remonter à janvier 2005 pour trouver de telles températures sur la Côte d'Azur", indique Patrick Galois, prévisionniste à Météo France.


Ailleurs, il a fait -21°C à Val d'Isère à 1800 m, -13 à Luxeuil (Haute-Saône), -10 à Charleville-Mézières, -8 à Besançon... des températures assez courantes pour la saison, note Météo France. À Paris, -2°C était relevé. "Il faut relativiser", tempère Patrick Galois: "C'est un bon coup de froid. Ce même jour, le 17 janvier 1985, il faisait -23 à Nevers, -19 à Lille, -17 à Lyon, -14 à Paris, -10 à Marseille..." Pour autant un tel épisode est inédit depuis la quinzaine glaciale de février 2012. Mais il ne devrait pas l'égaler, ni en durée ni en intensité.


Pour éviter une rupture d'approvisionnement, les Français sont encouragés à modérer leur consommation en heures de pointe (8h-13h/18h-20h). "Les moyens de production et les importations disponibles pour la journée de mardi permettront de faire face aux besoins électriques de la France sans avoir à recourir aux solutions exceptionnelles", a déclaré lundi un porte-parole du gestionnaire du réseau de transport de courant RTE. Mercredi en revanche, qui s'annonce comme la journée la plus froide de la semaine avec des températures inférieures de 6,4°C aux normales, RTE prévoit une consommation comprise entre 93.000 et 95.000 MW. "Dans ces conditions, RTE pourrait être amené à utiliser une partie des solutions graduelles exceptionnelles anticipées pour assurer l'alimentation électrique", a indiqué le porte-parole.
 
758 commentaires - Vague de froid : les présentateurs météo convoqués par Ségolène Royal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]