Une nouvelle vidéo choc de L214 dénonce la cruauté envers les animaux dans deux abattoirs

Une nouvelle vidéo choc de L214 dénonce la cruauté envers les animaux dans deux abattoirs

Une nouvelle vidéo de l'association L214 dévoile des images choquantes tournées dans les abattoirs de Pézenas (34) et du Mercantour (06).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 29 juin 2016 à 09h36

- Âmes sensibles, s'abstenir. L'association L214 a dévoilé sur son site de nouvelles vidéos de maltraitance animale, réalisées dans les abattoirs de Pézenas (34) et du Mercantour (06).-

Chocs électriques, égorgement à vif, matériel défectueux...

Les vidéos, produites en caméra cachée par l'association L214, montrent des sévices graves commis sur des bovins, des moutons des cochons et des chevaux. Les images proviennent de deux établissements : l'abattoir de Pézenas, dans l'Hérault et celui du Mercantour, dans les Alpes Maritimes.

Sur les vidéos, on voit des chevaux recevant des charges de pistolets à tiges perforantes censés les rendre inconscients avant la saignée. Mais cette méthode donne lieu à de nombreux ratés. D'autres équidés sont traînés par des treuils jusqu'au box d'abattage. Des chevaux, mais aussi des bovins, sont abattus sans étourdissement. De nombreux animaux sont saignés avant d'être inconscients. Le 17 mai, le député Elie Aboud s'était rendu à l'abattoir de Pézenas et n'avait relevé aucun dysfonctionnement. Lors de cette visite inopinée, le quotidien Midi Libre avait par ailleurs interrogé le directeur de l'établissement, qui avait estimé que le travail effectué dans son établissement était "tout à fait convenable".



L'association indique que ces images ont été "tournées entre novembre 2015 et mai 2016". Pour Rémi Gaillard, qui les commente, elles "dévoilent encore une fois la cruauté des hommes envers les animaux". D'après Le Monde, L214 devait déposer plainte ce mercredi 29 juin devant les tribunaux de grande instance de Béziers et de Nice pour maltraitance et actes de cruauté. C'est la quatrième fois en huit mois que l'association rapporte des cas de maltraitance dans des abattoirs français. De précédentes images tournées à Alès, au Vigan (Gard) et à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques) avaient suscité l'indignation, et conduit à fermer certains établissements. Sur son site, L214 invite à signer un pétition pour "faire cesser le massacre et engager le changement".
 
187 commentaires - Une nouvelle vidéo choc de L214 dénonce la cruauté envers les animaux dans deux abattoirs
  • Plaidoyer et respect pour les hommes qui accomplissent leur labeur en abattoir

    Halte à l'hypocrisie de certains et de certaines associations.

    Procédons point par point :
    • vous souhaitez manger de la viande, pour ce faire il faut bien abattre (donc tuer ; si, si : TUER !) des animaux ( bovins, porcins, ovins, chevaux) ;
    • vous souhaitez manger des protéines animales, au-delà de la viande avez-vous pensé au poisson et aux fruits de mer ? Là aussi ils sont tués et même parfois avalés vivants ( huitre, poulpe, oursin, etc . . . ), ne parlons pas des différentes recettes dans d'autres pays ( poisson, grenouille, insecte, serpent, etc . . .) ;

    Ancien responsable d'abattoirs "j'aime" votre façon de présenter de graves approximations et de travestir grossièrement la VÉRITÉ, mais je peux aussi la décrier :

  • • venez donc faire le travail de ces salariés qui commencent leur travail alors que vous êtes encore douillettement dans votre lit et cela pour que vous puissiez manger à votre guise vos produits habituels,

    • venez donc faire ces journées de travail harassantes, dans cette ambiance, ce bruit, être confronté avec des animaux qui peuvent devenir dangereux, avec des animaux récalcitrants ( vous et nous pouvons comprendre pourquoi - certainement peut-être plus nous ! ),

    • vous jeter des images, des vidéos sans expliquer certains points particuliers de ce métier. Et oui nombres de vos présentations déforment généralement la VÉRITÉ, dans quel but ? ? ?

    • beaucoup de vos "présentations" concernent l'abattage rituel. OUI en France dans les abattoirs agréés CE se pratique l'abattage rituel,

  • • cet abattage rituel dit Halal et Casher correspond à la nécessité de nourrir des personnes de différents origines et de pensées religieuses et ce dans le total respect de leur tradition réciproque, cela correspond à un "marché" qu'il faut approvisionner (supermarchés, restaurants, industriels transformateurs de agro-alimentaire),

    • en conséquence, sous dérogation de la Communauté Européenne, OUI les animaux sont égorgés, sans étourdissement préalable à l’abattage, comme dans d'autres pays de la Communauté !

    • croyez vous que c'était mieux il y a quelques années lors de la fête de Aïd al-Kabïr de voir tous ces moutons sacrifiés égorgés dans la nature ou . . . ? OUI aujourd'hui ces animaux sont abattus dans les abattoirs !

  • • vrai ! il peut y avoir certaines personnes qui "pètent" un plomb parfois dans un abattoir, venez canaliser des ovins et vous comprendrez certaines choses, venez faire ce travail ! ! !

    • certaines choses ont été améliorées depuis les années ou l'on abattait les animaux au merlin, Madame Jacqueline GILARDONI présidente fondatrice de l'OABA a parfaitement réussi sa mission, je me rappelle de réunion AFNOR où nous devions définir LA norme concernant le pistolet d'abattage, GRANDE dame qui savait défendre ses idées en apportant des "solutions" sans avoir à recourir à la stratégie de destruction d'une filière,

    OUI la cohabitation dans un même abattoir d'un abattage "standard" avec un abattage rituel portera TOUJOURS à confusion et celle-ci pourra être utilisée par certaines personnes qui ne connaissent pas le métier, ses rouages, ses obligations ; nous en voyons ici un triste exemple de falsification grossièrement la VÉRITÉ.

  • des sauvages rien de plus ils font honte ils me dégoutent j'espère que la punition sera à la hauteur de cet horreur

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]