Une ministre cambriolée

Une ministre cambriolée©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 05 août 2016 à 00h00

Etre membre du gouvernement ne protège pas de tout, bien au contraire. Annick Girardin peut en témoigner.

Pendant le mois de juillet, le domicile de la ministre de la Fonction publique aurait été cambriolé. C'est ce que révèle le magazine Paris Match qui explique que "des montres et quelques breloques" auraient été dérobées. Heureusement, les objets de valeur ont été épargnés, mais l'appartement aurait été "entièrement retourné". A se demander si les cambrioleurs ne cherchaient pas quelque chose de précis. Suffisant pour s'interroger sur la sécurité de la femme politique. Décidément, la vie d'Annick Girardin n'est pas de tout repos ces derniers mois. En juin dernier, une interview qu'elle avait accordée à I-télé a été détournée par des internautes qui l'ont compilée à des extraits de films, en vue de l'insulter.



Les trois semaines de vacances du gouvernement qui ont débuté le 3 août dernier sont les bienvenues pour Annick Girardin. "Il m'aura fallu attendre 30 ans de vie politique pour faire face au sexisme le plus sournois (...) Il n'est pas question de simples railleries de réseaux sociaux. Il s'agit d'insultes sexistes ", avait-elle dénoncé dans un billet paru sur Mediapart.
 
0 commentaire - Une ministre cambriolée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]