Un tribunal néerlandais autorise un enfant de 12 ans à refuser une chimiothérapie

Un tribunal néerlandais autorise un enfant de 12 ans à refuser une chimiothérapie

Préparation d'une chimiothérapie, dans un laboratoire de La Rochelle, le 17 mars 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 12 mai 2017 à 15h59

Pays-Bas: un garçon de 12 ans souffrant d'une tumeur autorisé par un tribunal à refuser une chimiothérapie à l'encontre de la volonté de son père

Un garçon de 12 ans souffrant d'une tumeur au cerveau a été autorisé vendredi par un tribunal néerlandais à refuser une chimiothérapie, une décision allant à l'encontre de la volonté de son père. 

En novembre, une tumeur avait été diagnostiquée chez David - seul son prénom est divulgué -. L'enfant avait été opéré, la tumeur avait été enlevée. Il avait subi un traitement par irradiation (radiothérapie), a expliqué le tribunal. 

Les médecins avaient toutefois recommandé qu'il suive par la suite une chimiothérapie "mais David ne voulait pas de traitement de suivi... et il était soutenu dans ce choix par sa mère", a poursuivi le juge.

Selon les médias néerlandais, l'enfant, dont les parents ont divorcé, voulait à la place essayer la médecine alternative. 

Son père avait alors porté plainte dans un tribunal à Alkmaar, dans le nord des Pays-Bas, contre les services locaux de l'enfance, estimant que son fils devait être forcé à prendre un traitement supplémentaire.

David avait été entendu par des psychologues pour enfants.

Ces derniers avaient conclu qu'il avait toutes ses facultés mentales, un bon état d'esprit avec "une forte volonté de vivre", mais s'inquiétaient que les effets secondaires de la chimio n'affectent sa vie actuelle. 

Le juge a expliqué comprendre les préoccupations du père mais "estimé qu'il n'y avait aucune raison de ne pas respecter le choix de David", a résumé le tribunal.

Il "peut raisonnablement évaluer ce qu'il estime être dans son intérêt et comprend les conséquences de ses actes, y compris celles qui sont négatives", a ajouté le juge. 

Ce dernier s'est également référé à la loi néerlandaise sur l'euthanasie, qui autorise les mineurs en phase terminale âgés de 12 à 18 ans à opter pour une aide à la fin de vie. 

La loi permet aux enfants de 12 ans ou plus, de "prendre des décisions sur leurs propres traitements dans des cas d'affections mortelles".

L'avocat, cité par l'agence de presse ANP, a déclaré qu'il étudierait avec le père le jugement avant de faire ou non appel. 

 
25 commentaires - Un tribunal néerlandais autorise un enfant de 12 ans à refuser une chimiothérapie
  • Encore une victime d'un conflit parental. Le père veux, la mère ne veux pas. Lui est-il libre de son choix en toute confiance ?

  • Chacun y va de son expérience ou de ce qu'il connait autour de lui mais chaque personne réagit à sa manière et une même maladie, cancer ou autre n'aura pas les mêmes effets et les traitements agiront différemment..
    Un traitement strictement identique sur des diagnostics parfaitement similaires n'apportera pas des résultats identiques.

  • il a le choix, il est libre

  • que le père, sans doute poussé par les médecins, veuille poursuivre un traitement à l'efficacité aléatoire dans l'espoir de le voir vivre au delà de quelques années cela peut se comprendre. Que le gamin, n'ayant pas envie de subir un traitement pénible et invalidant cela se comprend également. Ceci étant il fait lui laisser le libre choix et la décision du tribunal est parfaitement logique même si elle heurte le monde médical. Il ne faut pas perdre de vue que si la médecine est un art, les médecins sont des commerçants qui ont l'obligation de vivre de cet art et que donc à ce titre leurs jugements et recommandations thérapeutiques sont toujours à mettre en doute

  • Bravo David, tu es un vrai guerrier. Tu as raison de vouloir regarder ailleurs. Les médecines traditionnelles vont je l'espère t'apporter la guérison que tu mérites. Tu es fort et ta force va t'aider dans ta guérison. Garçon, je t'offre la puissance de l'esprit pour vaincre le mal.
    Je t'aime mon pote. Tu vas donner une leçon au monde entier;

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]