Un nouveau simulateur en ligne permet de connaître précisément sa future retraite

Un nouveau simulateur en ligne permet de connaître précisément sa future retraite

Les caisses complémentaires Agirc-Arrco ont lancé un simulateur en ligne pour y voir plus clair dans sa future retraite.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 24 mai 2016 à 11h46

Combien allez-vous toucher à votre retraite ? Quand arrêter de travailler ? La question des retraites intéresse tous les salariés, et ne cesse d'être remaniée par les différents gouvernements. En six ans, la retraite a subi trois réformes.

Pour y voir plus clair, les caisses complémentaires Agirc-Arrco ont lancé un simulateur en ligne, précis à l'euro près.

Cette simulation fait partie d'une vaste campagne d'information. Lancé par les caisses de retraites complémentaires du privé Agirc (cadres) et Arrco (salariés), l'outil de simulation en ligne est le projet phare de ces journées. Il permet de chiffrer précisément, à partir de données réelles, le montant de la future retraite globale, ainsi que la meilleure date de départ à la retraite. Par ailleurs, cet outil tient compte de la réforme d'octobre qui a bouleversé le système des retraites.

- DONNÉES RÉELLES ET PRISE EN COMPTE DE LA NOUVELLE RÉFORME -

Après inscription, le site récupère automatiquement les données concernant le parcours professionnel de l'intéressé. Le simulateur prend en compte la pension versée par la caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) et les pensions versées par les caisses Agirc-Arrco.

Pour le reste, il est possible de préciser la situation familiale, le nombre d'enfants du foyer, la date du début de carrière, la catégorie socio-professionnelle ainsi que les revenus mensuels. L'outil numérique calcule ensuite le montant de la retraite complémentaire et celui de la pension de base. Le résultat est donné à l'euro près et il est possible de réaliser uniquement quatre simulations.

Dans une interview accordé au magazine Notre temps, François-Xavier Selleret, directeur général de de l'Agirc et de l'Arrco, précise qu'il est possible d'"élaborer différents scénarios en fonction de l'âge de départ envisagé, de l'évolution salariale prévisible, de l'éventualité ou de la continuité du chômage...". "Chacun peut ainsi faire un arbitrage temps/argent entre son âge de départ et les conséquences financières ajoute le directeur.

Dans le cadre des "rendez-vous de la retraite" du 23 au 28 mai 2016, des experts de l'Agirc-Arrco tiendront des conférences gratuites à l'intention des futurs retraités, dans 15 grandes villes de France : Paris, Orléans, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Lille, Roubaix, Strasbourg, La Défense, Angoulême, Nantes, Angers, Blois et Montpellier. Ces caisses gèrent les retraites complémentaires, hors la partie versée par la Caisse d'assurance vieillesse, de 12 millions de pensionnés du privé et les droits de 18 millions de cotisants.
 
3 commentaires - Un nouveau simulateur en ligne permet de connaître précisément sa future retraite
  • que l'Argic et l'Arco commencent par payer les dossiers de retraite en cours . Mon épouse a déposé le sien le 10 décembre 2015 validité 01/03/2016 ,en janvier on lui a écrit qu'il était complet et qu'il allait passer à l'étude sauf qu'après deux RECOMM. A/R on en est toujours au même point et la validité de son dossier lui est a chaque fois confirmée.. Alors nouveau site ou pas: connaître le montant de sa retraite est une chose mais la percevoir en est une autre.
    Parallèlement je vais écrire ce que je disais à mes clients quand je bossais (dans le milieu financier) SI , à quarante ans vous êtes incapables ou réfractaires à ouvrir un compte épargne retraite vous vivrez cette retraite très mal .Et je confirme mes dires ce jour, soit plus de 10 ans après .Alors ceux qui pavanent dans les stades, sur les plages, dans les parcs les week end jours fériés et vacances :réfléchissez bien si vous rigolez aujourd'hui, peut être que dans une vingtaine d'années vous vous souviendrez malheureusement de ce commentaire et il sera trop tard beaucoup trop tard...

  • Dommage que ce système n'ai pas été mis au point lorsque j'ai pris ma retraite : quand j'ai téléphoné à la CNRACL, on m'a répondu : "vous verrez bien !".

  • Si elle existe encore !!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]