Tweets antisémites : Mehdi Meklat s'explique, Christiane Taubira défend "Les Inrocks"

Tweets antisémites : Mehdi Meklat s'explique, Christiane Taubira défend "Les Inrocks"

Christiane Taubira est apparue avec Mehdi Meklat dans "Les Inrocks" en février 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 20 février 2017 à 17h40

Le jeune écrivain et réalisateur Mehdi Meklat est depuis ce week-end au cœur de la tempête pour des dizaines de messages antisémites, homophobes, misogynes et faisant l'apologie du terrorisme, publiés sur Twitter. Le chroniqueur du "Bondy Blog" avait publié ces tweets polémiques par l'intermédiaire d'un compte fictif sous le nom de "Marcelin Deschamps", sur lequel il a multiplié les propos sans équivoque, évoquant "pèle-mêle" Hitler, Oussama Ben Laden, "les juifs", "les blancs", ou encore Charb et Charlie Hebdo.

La polémique a rapidement rebondi sur Christiane Taubira, qui est récemment apparue en une des "Inrockuptibles" au côté de Mehdi Meklat, à qui elle avait accordé un entretien pour un numéro paru le 1er février dernier.



L'ancienne garde des Sceaux a réagi à l'affaire naissante dans une tribune mise en ligne sur sa page Facebook, ce lundi 20 février. L'ex-ministre de la Justice prend la défense de l'hebdomadaire. "Il ne leur serait pas venu à l'idée de me proposer cette rencontre s'ils avaient eu la moindre connaissance même d'un seul de ces tweets", qu'elle qualifie "d'abjections".

"Ces propos creusent une consternation aussi vertigineuse qu'un cratère atomique", développe t-elle, notant un enseignement à tirer de la polémique : "L'anonymat ne préserve jamais éternellement, et c'est une bonne nouvelle. Les réseaux sociaux ne sont pas un bunker. Pas durablement", conclut-elle.

Les différents médias ayant collaboré avec Mehdi Meklat ont tour à tour réagi. Le "Bondy Blog" explique avoit été "interpellé" par le contenu des tweets de son blogueur, qui "s'en est expliqué".

"Les excuses qu'on attend de Mehdi Meklat à la suite de cette histoire se doivent de l'être tout autant. Justes aussi. Elles doivent explorer et éclaircir la part d'ombre qui sous-tend ses tweets honteux" a pour sa part estimé Pierre Siankowski, directeur de la rédaction des Inrockuptibles.

Après avoir dans un premier temps présenté des excuses à propos d'un personnage "ignoble" par lequel il "questionnait la notion de provocation et d'excès", Mehdi Meklat s'est expliqué plus longuement sur Facebook quant à "ces injures, ces insultes, ces éructations qui ont ressurgi des tréfonds d'Internet", les qualifiant "d'indéfendables".

Revenant sur son arrivée sur Twitter, qu'il qualifie de "Far West numérique", il présente le personnage de "Marcelin Deschamps", un être "absolument immoral" qui se "permettait tous les excès".

"Il y a quelques mois, j'ai décidé d'être définitivement « Mehdi Meklat » sur Twitter. D'être moi. J'ai tué Marcelin Deschamps, ce personnage que j'exècre. Mais ses tweets étaient encore là, définitivement gravés. Ils étaient même signés, depuis que j'avais changé mon pseudo, par mon vrai nom. Au lieu de tuer définitivement Marcelin en créant un nouveau compte, Mehdi a endossé rétroactivement ces insanités avec la naïveté de croire que la distinction entre les deux était claire -malgré les avertissements." explique t-il.
 
66 commentaires - Tweets antisémites : Mehdi Meklat s'explique, Christiane Taubira défend "Les Inrocks"
  • avatar
    lumi2  (privé) -

    Ces excuses sont du pipeau .
    Il pratique la dissimulation, vieille ficelle que pratiquent aussi ses copains.
    Il faut boycotter son livre et ses productions prochaines .
    Qu'il aille se fair éditer ailleurs, là où l'on défend ses idéaux.

  • Est-ce moi qui n'ai rien compris?

    Il voulait démontrer où mènent les excès.

  • Tout cela est parfaitement indéfendable et reflète parfaitement ce qu'est cette gauche pleine de morgue de mépris et de haine pour tout ce qui n'est pas elle -même.
    Cela mériterait un procès retentissant pour racisme et antisémitisme

  • Moi je veux bien croire qu'il soit de bonne foi. Par contre, j'aimerai qu'il explique pourquoi sur twitter il empruntait un nom à consonance Française et nom maghrébine, pour diffuser les commentaires qui dérangent beaucoup de monde.

  • Ce qui est grave, c'est la finalité et de répandre de telles horreurs sur des propos qui font l'apologie de la haine et sur des rumeurs mises en lignes où certains répandent cette haine par divers biais, mais qui sont loin d'être sans résultat d'endoctrinement à la haine et d'autres conséquences qui sans endiguer ces propos qui insultent, qui dénigrent qui font l'apologie de la haine envers autrui innocent...

    Tous les citoyens connaissent ceux qui sont médiatisés et répertoriés sur de tels propos et qui sont même invités dans les médias et qui véhiculent des horreurs.... En étant non grata, dans certains pays...

    Certains perdurent de répandre des propos insoutenables sur des innocents...

    Les résultats l'apologie de la haine ôte à un humain son humanité et ne rien faire ou dire, c'est cautionner...

    Alain Finkelkraut a su résumer dans une citation :

    De quoi sont ils coupables les Juifs d'Auschwitz......

    A comprendre que certains ont osé mettre en dérision ces millions de juifs dans les camps de la Mort et que certains perdurent à aller sur cette voie de la haine pour perdurer dans cet antisémitisme viscéral dont certains ont en eux, au point de commettre des horreurs sur des innocents...
    Sur donc, des rumeurs et par des discours par divers biais...

    Ne rien dire, c'est cautionner et c'est laisser répandre la rumeur..

    Comme le disait C. Collange...

    Le sexisme comme le racisme commence par la généralisation, c'est à dire la bêtise...

    Ce qui est plus désolant, c'est que la bêtise est loin d'être endiguée par ceux qui la répandent par divers biais et qui font l'apologie de la haine d'une manière consciente, mais, sous pseudo...

    Se taire, c'est cautionner...

    Ils sont non concernés, aujourd'hui, ceux qui viennent s'associer à faire taire ces rumeurs qui éloignent les humains de cette fraternité....

    Nous sommes dans un période où les propos extrêmes reprennent le devant de la scène.. Et où sur des rumeurs, certains se laissent endoctriner et vont jusqu'à des actes de terrorisme...

    Donc, s'insurger contre cette haine qui se répand et qui porte atteinte à l'Humanité... C'est refuser que la haine puisse se substituer à cet amour qui doit prendre le relais et perdurer pour maintenir l'humain dans cette non atteinte à son intégrité...

    Nous avons traversé des décennies, très loin de ces constats de ceux qui sont à nouveau à relancer la haine par divers biais...

    Nous n'avons jamais autant observé ceux qui en font l'apologie et qui la répande...

    Mais, ces propos sont à traiter au pénal et donc, d'où la nécessité d'endiguer ceux qui en jouent...

    Certains refusent d'appartenir à une confession, ou à autre chose...

    Ils sont tout simplement des humains qui mettent l'accent sur la nécessité de rejeter la haine et de tout mettre en œuvre pour la refuser....

    Ne rien dire, c'est laisser courir la rumeur qui a permis la Solution Finale d'autant d'innocents dans les camps de la Mort...

    Nombreux citoyens se considèrent comme des humains qui dénoncent ces faits d'horreurs qui doivent être endigués pour préserver l'humanité à devoir préserver...

    Excepté, que j interviens loin de tout intérêt personnel, mais sur l envie de revivre les moments d insouciance avant de quitter cette terre..

    Et d un meilleur avenir pour ceux qui seront les humains de demain...

    Il y a une accélération dans la prolifération de thèses abjectes qui trouvent écho, de nos jours.. Et, dont certains véhiculent pour nuire...

    Et de thèses sous l idéologie qui endoctrinEnt une jeunesse sous emprise sectaire...

    D oú, pour ceux de ma génération, c est une vraie interrogation, de quel monde demain ?

    Avec l avenir de notre pays qui nous préoccupe énormément...

    Jamais, pour certains avons imaginé de tels constats...

    Tout va si vite !

    La technologie si elle a permis des avancées, n est elle pas également un constat d avoir accéléré des thèses pour nuire à nos démocraties ?

    Les interrogations ne me quittent pas..

    Merci à vous.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]