Réforme du Code du travail : attention les routiers entrent dans le conflit !

Réforme du Code du travail : attention les routiers entrent dans le conflit !
A lire aussi

La Tribune, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 12h01

Au lendemain de la manifestation du 12 septembre organisée par la CGT contre la réforme du Code du travail, le conflit pourrait se durcir avec l'annonce du lancement d'une grève reconductible par les fédérations CGT et FO des transports routiers.

Pour Emmanuel Macron et sa majorité, ce n'est pas encore gagné sur la réforme du Code du travail. Au contraire, le risque d'un durcissement se profile dans le conflit autour de la réforme du droit du travail. Les fédérations CGT et FO des transports ont en effet appelé ce mercredi 13 septembre le secteur routier à une grève reconductible à partir du 25 septembre pour demander le retrait de la réforme du Code du travail, qui va selon eux accroître le "dumping" social entre les entreprises.

Et, pour bien se faire entendre du…

Lire la suite sur La Tribune

 
7 commentaires - Réforme du Code du travail : attention les routiers entrent dans le conflit !
  • encore une fois, la CGT et les transporteurs prennent la France en otage ! Purement et simplement scandaleux !

  • attention a quoi il y a longtemps que les routiers ont perdu leur "aura" le jour où ils seront capable de présenter des revendications qui tiennent la route n' aient même pas une lueur dans leurs regards

  • avatar
    david6857  (privé) -

    Je ne porte pas les syndicats et les syndicalistes français dans mon cœur. Je ne suis pas syndiqué et je le serai jamais. Si les syndicats ont apporté du positif par le passé. Ce n'est plus le cas depuis au moins 30 ans.
    Le conflit va s'éteindre par lui même car on peut se demander si les manifestants et les grévistes ont les moyens de se lancer dans un long conflit.
    Partout ailleurs on accepté d'adapter le Code du Travail en fonction des réalités économiques. Nulle part ailleurs on pleure autant qu'en France. Lorsque nos pays voisins voient toutes ces manifestations . On peut pas dire que cela donne une image positive de notre pays. On ne passe pas pour des férus du travail.

  • faudrait que les agriculteurs s'y mettent avec... et que les forains recommencent aussi.. tout le monde ensemble...

  • Depuis 1968 , je note les blocages du pays au mois d octobre et 2017 sera IDEM les syndicats surpayés par l état de les 2ù piqués à caux qui bossent vont bloquer le pays EUX seront payés et à 13 HEURES après la manif ? seront au RESTO
    ceux qui voudront bosser seront bloqués PARTOUT
    SAvez vous OU VA TOUT LE POGNON
    Accablant pour la CGT-RATP, le rapport publié mardi par de la Cour des comptes dénonce la faillite générale de l'objectif social du CE. Plusieurs propriétés à la gestion défaillante sont pointées du doigt, notamment un château XVIIe situé dans l'Essonne.

    Quand la CGT-RATP joue les châtelains, elle voit les choses en grand. Une des «maisons» de vacances du CE, épinglé par la Cour des comptes, est un château XVIIe, propriété de l'Union des syndicats CGT de l'entreprise.
    Située à Fontenay-lès-Briis, cette splendide propriété nichée dans la vallée de Chevreuse, au cœur d'un parc boisé de 75 hectares, est agrémentée de trois terrains de tennis, d'un minigolf et d'un camping. Les amateurs de promenades à bicyclette peuvent également s'égayer sur le parcours VTT du domaine et les pêcheurs goûter aux joies d'un étang à truites.
    Un petit coin de paradis à 35 kilomètres de Paris où la CGT-RATP envisageait de construire prochainement une piscine, selon le maire de la commune, Léopold Le Compagnon. «Le château a été acheté par la CGT en 1937, raconte ce dernier. Il n'était pas en très bon état. Aujourd'hui, il est entretenu et ses services de restauration sont opérationnels mais un certain nombre de ses chambres ne sont plus utilisées, car elles ne sont plus conformes aux normes de sécurité. Récemment encore, l'autorisation de l'utilisation de certaines dépendances en chambre n'a pas été reconduite par une commission de sécurité». Un paradoxe pour une demeure censée proposer des séjours de vacances !
    Gestion opaque

    Accablant, le rapport de la Cour des comptes dénonce d'ailleurs la faillite générale de l'objectif social du CE visant à offrir un accès au plus grand nombre aux vacances et à développer le tourisme social. «Moins de 13% des salariés de la RATP font appel au comité d'entreprise pour leurs séjours de vacances et, parmi ceux-ci, ce sont les agents les moins défavorisés qui sont majoritaires», dénonce le rapport.
    Le château XVIIe de la CGT-RATP s'est également fait remarquer par ses fêtes «Grand Siècle» aux finances douteuses. Depuis 2007, année du soixantième anniversaire du comité d'entreprise de la RATP, le CE y organise des agapes annuelles au mois de juin. Vide-greniers, animations, concert du groupe Kassav ou de Bernard Lavilliers… La facture des festivités s'élève à 447.000 euros en moyenne. Une somme astronomique et gérée de manière opaque. «Cet argent est dépensé par un agent détaché de la RATP, qui ne répond qu'aux élus, ne suit aucune procédure, choisit seul les fournisseurs dont certains pratiquent des facturations manifestement abusives, et se dispense de produire les pièces justificatives pour un nombre significatif de transactions, constate la Cour des comptes. Aucune procédure de contrôle de l'encaissement des recettes collectées lors de la fête ne permet par ailleurs d'assurer que les fonds sont bien remis par le trésorier à la caisse du comité d'entreprise.»
    Le château de l'Essonne est loin d'être le seul centre de vacances géré de manière défaillante par le CE de la RATP, selon la rue Cambon qui pointe des anomalies dans un hôtel déserté de Serre Chevalier ou dans un camping des Pyrénées-Orientales. À Fontenay-les-Briis, le maire craint que la vie de la commune ne pâtisse de ce scandale. «Je ne voudrais pas que le château tombe en décrépitude», s'i

    bon ok .. et alors ? on manifeste pas et on laisse l'etat et les grands patrons voler nos droits, et notre droit a gagner de l'argent en travaillant ! pendant que eux y vont a donf sur la fraude fiscale .. 80 milliards de fraude fiscale des entreprises quand meme !!

    N'étant pas syndiqué racontez ce que vous voulez à leurs sujets rien ne me fera changer d'avis !! L'heure est grâve je pense à nos enfants et petits enfants qui vont redevenir taillables et corvéables à merci !! Nos ancêtres pour certains y ont laissé leur vie pour que nous ayont un avenir meilleur qu'eux ,revenir en arriére et laisser faire cette casse sociale ne serait pas une marque de respect pour eux !!. Heureusement pour nous que des syndicats sont la pour veiller aux grains je leur dit un GRAND MERCI ainsi qu'à la France Insoumise , en tant que retraité je serais présent à toutes les manifestations syndicales et politiques !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]