Travail: Pénicaud "dans la droite ligne des politiques antisociales" selon la fédération CGT agroalimentaire

Travail: Pénicaud

La ministre du Travail Muriel Pénicaud, arrivant à l'Elysée pour participer au premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement, le 18 mai 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 18 mai 2017 à 16h46

La nouvelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est "dans la droite ligne des politiques antisociales", ayant organisé, comme DRH du groupe Danone, "la casse des emplois et des conditions de travail", a estimé jeudi la fédération CGT de l'agroalimentaire.

En lui attribuant mercredi le portefeuille du Travail, "le couple Macron-Philippe se donne un atout fort, au service du maître du jeu, le grand patronat", écrit dans un communiqué la Fédération nationale agroalimentaire et forestière (Fnaf-CGT).

Directrice générale des ressources humaines de Danone entre 2008 et 2013, "Muriel Pénicaud est dans la droite ligne des politiques antisociales et de sacrifices imposés aux salariés sur l'autel des profits et de la stratégie de +course à la valeur+ pour les actionnaires", affirme la CGT.

Chez le géant de l'agroalimentaire, "elle a su au nom de la compétitivité, organiser la casse des emplois et des conditions de travail", dit la fédération citant notamment une "réorganisation permanente", une "augmentation des cadences" et un "stress causant de nombreux troubles musculo-squelettiques et psychosociaux".

Avant son départ, Danone a lancé un plan social prévoyant la suppression de 900 postes en Europe, dont plus de 200 en France, rappelle la Fnaf.

Le président de la République Emmanuel Macron, "par de tels choix, fait la démonstration qu'il veut poursuivre une vieille politique dans des habits à paillettes", dit-elle.

A l'inverse, la fédération FO du secteur a "salué" la nomination de Mme Pénicaud qui "a travaillé efficacement au développement du dialogue social chez Danone". La FGTA-FO "espère" qu'elle "poursuivra dans cet état d'esprit avec les partenaires sociaux afin d'éviter une crise sociale majeure", en référence à la modification du code du travail par ordonnances.

Laurent Berger, pour la CFDT, s'est réjoui de la nomination de celle qui a conseillé Martine Aubry au ministère du Travail, au début des années 1990, relevant qu'elle avait coécrit un rapport "remarquable" sur le stress au travail.

 
58 commentaires - Travail: Pénicaud "dans la droite ligne des politiques antisociales" selon la fédération CGT agroalimentaire
  • la réaction de bon nombre de français me fait penser à celui qui, pour empêcher le renard de rentrer dans son poulailler y introduit un chien loup, et qui se met à crier lorsque le chien se met à bouffer les poulets.

  • La CGT est totalement déconnectée de la réalité. La casse sociale des "travailleurs" est de la responsabilité globale des syndicats français et particulièrement de la CGT. Il suffit de regarder ce qu'il reste des dockers, des industries, etc. en France.

    De plus, les syndicats en France ne sont pas du tout représentatifs : à eux tous, ils totalisent moins de 7 % des actifs soit environ 3 % des français. Ils ne devraient avoir aucun pouvoir de décision absolue comme c'est pourtant le cas chez nous. Vivement une sérieuse reprise en main et des changement de lois.
    .

    eh bernard 47 a voir se que tu raconte tu ne devait pas etre ouvrier dans un abattoir car changerais d avis quand tu bosses 40 a 42 h semaine payéau smig tu changeais d avis

    lucide enlevez vos verres depôlis
    vous ne pouvez pas nous dire sans cesse de telles inepties
    oui c'est la cgt qui a fait fermer ou delocaliser beaucoup trop d'entreprises bien implantees dans notre pays et rentables
    vous ne devez pas avoir un age de raison pour vous souvenir de toutes ces entreprises qui nourissaient le pays et fermees suite à la betise de votre syndicat prefere et cela en complicite avec certains presumes patrons copains de la cgt comme il est facile de le constater quand il s'agit des multinationales
    la liste est bien trop longue pour vous les rappeler
    il en est de meme avec les services sociaux depuis les annees 70 et on peut voir la deconfiture de ces services depuis qu'ils sont geres par ces vautours de la cgt
    aussi arretez de pleurer maintenant il faut assumer

  • les pauvres ,apprenez que vous devez gagner de moins en moins.pour que nos riches soient de plus en plus riches.a ce moment une fois qu ils nous auront bien saignes.les usines reviendront et nous pourrons beneficier de payes de roumains ou de polonais

    voila l'analyse que je fais depuis 10 ans

  • Justement Sanculotte nous étions très conscient qu'avec Macron nous allions vers une casse de notre modèle social. C'est pour cela qu'il était important de ne pas appeler a voter contre le FN mais laisser les électeurs libres de leur choix. Alors ce n'est pas maintenant qu'il faut dire tout sera cassé avec ce nouveau gouvernement, il est trop tard et je pense qu'une grande partie des électeurs qui ont votés Macron le regrette déjà. Bientôt, nous ne serons plus sansculotte mais carrément à poil.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]