Théo et sa famille au cœur d'un scandale financier

Théo et sa famille au cœur d'un scandale financier©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 23 février 2017 à 22h08

Le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) aurait ouvert une enquête pour "suspicion d'abus de confiance et escroquerie", impliquant la famille de Théo, et Théo lui-même, le jeune homme qui aurait été violé par un policier lors de son arrestation à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier. D'après les informations du Parisien, un des frères de Théo aurait créé une association pour lutter contre la violence en Seine-Saint-Denis, censée embaucher 30 personnes, ayant vocation à devenir animateurs de rue.

Dans ce cadre, l'association a reçu 678 000 euros de subventions de la part de l'Etat, via les contrats aidés entre janvier 2014 et juin 2016. Or, un contrôle de l'Inspection du travail d'Ile-de-France mené en 2015 n'aurait trouvé aucune preuve de la réalité de ces emplois. Selon les informations du Parisien, huit membres de la famille de Théo, dont Théo lui-même, auraient perçu plus de 170 000 euros de la part de l'association. D'autre part, 350 000 euros de cotisations sociales n'auraient pas été réglés.

Contacté par le Parisien, Mickael Luhaka, un des frères de Théo, se défend d'avoir employé des salariés fantômes et assure être interdit bancaire, tout comme son frère.

 
1175 commentaires - Théo et sa famille au cœur d'un scandale financier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]