Six mois après Nice, lettre ouverte d'une victime aux candidats terroristes

Six mois après Nice, lettre ouverte d'une victime aux candidats terroristes
A lire aussi

L'Obs, publié le dimanche 15 janvier 2017 à 13h11

Six mois ont passé depuis le terrible attentat de la promenade des Anglais à Nice. La Baie des Anges est baignée d'une douce lumière hivernale, début janvier, quand Hanane Charrihi y revient pour déposer, sur le bitume, une rose.

Blanche, comme celles qu'aimaient tant sa maman, Fatima, l'une des 86 personnes décédées le 14-Juillet et les jours suivants. La mère de famille fut la première victime du camion terroriste. Fatima Charrihi était musulmane, comme un tiers des personnes assassinées ce soir-là. Sa fille Hanane témoigne de son chagrin dans "Ma mère patrie", livre à paraître le 19 janvier (Editions de La Martinière), coécrit avec Elena Brunet, journaliste à "l'Obs". Elle prend la plume pour lutter contre les amalgames, dire la colère des victimes et sa peur de la menace terroriste. Avec son frère, Ali, et sa sœur, Latifa Charrihi, la jeune femme s'apprête à créer une association éponyme, pour prévenir la radicalisation dans les quartiers. Hanane, fille d'une victime de Nice : "Un passant m'a dit 'On ne veut plus de vous ici'".



Elle avait témoigné pour "l'Obs" au lendemain de l'attentat. Dans une nouvelle vidéo, Hanane Charrihi fait lecture d'un extrait de son témoignage, dans lequel elle s'adresse aux deux adolescentes Niçoises de 17 et 19 ans, arrêtées en septembre dernier. Elles étaient soupçonnées de vouloir commettre un nouvel attentat djihadiste, sous l'influence de recruteur de Daech rencontré sur Internet, Rachid Kassim.

 
8 commentaires - Six mois après Nice, lettre ouverte d'une victime aux candidats terroristes
  • Article orienté. D'une nullité affligeante. D'ailleurs, les chiffres seraient à vérifier...Y en a marre de ces absurdités balancées à tout va. La France a d'autres priorités que les états d'âmes de fatima ou de farida!

  • "un tiers des personnes assassinées" parce que l'on a recensé la religion des victimes ? On va où là !

  • madame, vous avez surement de la peine mais quittez votre accoutrement, là vous serez crédible en personne intégrée, d'ailleurs je suis persuadée que vos ancètres féminines qui vous ont précédé sur notre sol s'habillaient de manière conventionnelle pour le pays d'accueil

    entièrement d'accord avec vous!!!

    Les françaises ne s'habillent pas ainsi et quand on adopte un pays il faut se vêtir comme les habitants. D'ailleurs lorsqu'une femme va dans ces pays musulmans, n'est elle pas obligée de s'habiller comme les habitantes.

  • Beaucoup de commentaires à charges , accusateurs sans réfléchir alors que dans l'obscurantisme religieux il n'y a pas de limites et , que toutes les religions ont leurs extrémistes et aucune n'est excusable .
    Nous avons eu et nous avons encore des accoutrements chez nous aussi il va valoir apaiser les tensions car ce sont les fanatiques qui en profitent .

    Oui, effectivement ; nous avons déjà à lutter contre des accoutrements critiquables chez nous;alors raison de plus pour refuser ceux qui viennent d'ailleurs.

  • Comment peut-on croire à sa sincérité - Depuis longtemps déjà les musulmans auraient dû faire le ménage dans toutes les mosquées afin de chasser tous ces imams prêcheurs de haine - Pourquoi acceptent-ils des lieux où les femmes n'ont pas le droit d'entrer (comme certains cafés) - Pourquoi des écoles coraniques pour leurs enfants - pourquoi ces tenues pour les femmes - il y a tant de questions qui font semer le doute sur leur sincérité ........

    oui, moi aussi je doute beaucoup sur leur sincérité, leur tenue ne donne que le reflet de leur position bien affichée....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]