Six mois après le départ de son généraliste, le village de Waldwisse n'a toujours pas trouvé de remplaçant

Six mois après le départ de son généraliste, le village de Waldwisse n'a toujours pas trouvé de remplaçant©FABIEN MAGNENOU / FRANCEINFO
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 17h09

Voilà six mois que les habitants de Waldwisse (Moselle) sont privés de médecin. Au mois d'avril, Jean-Claude Courte a refermé la porte de son cabinet une dernière fois. Un crève-coeur pour les Waldwissois, orphelins d'un praticien installé là depuis 1978. Franceinfo avait suivi ce généraliste lors de la dernière journée de sa carrière. Il confiait alors son amertume, car il n'avait pas trouvé de successeur pour prendre soin des 900 habitants de son village. Pour tenter d'enrayer cette désertification médicale qui touche certains territoires, le gouvernement doit annoncer une série de mesures, vendredi 13 octobre.

>> Déserts médicaux : dernière consultation à Waldwisse

"Je n'ai plus d'espoir pour ici", glissait Jean-Claude Courte lors de ses adieux. Le maire de la…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Six mois après le départ de son généraliste, le village de Waldwisse n'a toujours pas trouvé de remplaçant
  • Les gouvernements successifs sont incapables d'imposer aux nouveaux médecins 5 ans dans ces régions " abandonnées " . Il faut leurs rappeler que toutes leurs études sont pris en charge par la société ( profs, infrastructures , entretien , matériels .....) Vous ne voulez pas signer le protocole : pas d'études . Vous pouvez toujours les faire à l'étranger mais pour un agrément vous serez obliger de passer par là ...... Le problème est très simple et arrêtons de parler de liberté quand on est redevable .....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]