Sens commun pourrait participer au gouvernement en cas de victoire de François Fillon

Sens commun pourrait participer au gouvernement en cas de victoire de François Fillon

François Fillon lors de son rassemblement au Trocadéro à Paris le 5 mars 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 15 avril 2017 à 21h15

Dans un entretien diffusé dimanche sur Radio J, le candidat de la droite a estimé que Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous, pourrait faire partie du gouvernement.

Sens commun au gouvernement ? Le mouvement controversé, issu de la Manif pour tous, pourrait bien se voir confier des responsabilités ministérielles si François Fillon était élu. Interrogé sur une participation de Sens commun à un gouvernement, lors d'un entretien à Radio J qui sera diffusé dimanche 16 avril, le candidat de la droite à la présidentielle a répondu : "pourquoi pas". 

"Sens commun fait partie des hommes et des femmes qui sont fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j'ai beaucoup de respect, c'est des composantes", a ajouté l'ancien Premier ministre, soutenu par le mouvement depuis la primaire de la droite et du centre. "Cette façon qu'ont une partie des commentateurs et des élites politiques de classer les Français et de jeter une forme de discrédit sur certains d'entre eux est insupportable", a-t-il défendu. 

Une complicité critiquée au sein du parti LR

L'appui et la place prise par Sens commun, connu pour sa lutte contre le mariage homosexuel et le droit à l'avortement, a été critiquée par plusieurs élus LR notamment avant le grand rassemblement au Trocadéro de François Fillon début mars. Le Figaro écrivait le 2 mars dernier que cette participation appuyée de Sens commun à l'organisation de l'événement "serait même en partie à l'origine de la longue suite de défections qui a ponctué la journée". 

Ce samedi, le député LR Dominique Bussereau a immédiatement mis en garde François Fillon contre la nomination de Sens commun au gouvernement. 

Des investitures LR pour les législatives

En quelques mois, Sens commun a réussi à gagner du terrain au sein de l'appareil du parti Les Républicains. 

Dans un article publié en janvier dernier, Le Lab d'Europe 1 rapportait que le mouvement avait obtenu cinq investitures LR en vue des élections législatives. Une place au gouvernement serait une promotion de plus, et non des moindres. 

 
99 commentaires - Sens commun pourrait participer au gouvernement en cas de victoire de François Fillon
  • Sens commun au gouvernement ? la Laïcité va faire un grand bond en avant dites donc !

    ça n'a rien à voir

    rien a voir ? si c'est vous qui le dites c'est surement vrai ....

    Pourquoi ne pas revenir à nos racines, à nos valeurs sûres ... Mais peut-être préféreriez-vous l'E.I. au gouvernement ? ... La laïcité a également perdu sa vraie valeur et, il n'y a que Filon pour lui redonner son sens réel.

    cher poudagouti je me revendique comme athée et suis donc par nature réfractaire à toute religion . Ceci étant dit ne trouvez-vous pas que filon avec un seul L ne face pas trop penser au moyen tout personnel que ce monsieur a trouver pour arrondir ses fins de mois qui comme il le dit lui-même sont difficiles ......

  • Fillon ajoute à son programme délirant, la partialité, voir le sectarisme... C'est sûr, il va bien!

  • patouvu  (privé) -

    Que ne ferait pas ce type pour être élu??? Si par malheur ce type devient Président ce sera une honte pour le pays, pire que la le pen.

  • Je ne comprends pas ! J'ai cru que l'Eglise est contre l'homosexualité . D'ailleurs en Pologne , patrie de Jean- Paul II , l'homosexualité est punie , je crois . Que veut Fillon ? Il tourne de veste( je devrais dire de complet ) comme d'idée . Et des gens veulent qu'il soit président . Un comble .

  • Finalement cette campagne est certes lamentable mais rigolote ! Ici les anti Fillon se lâchent dans l'invective et avec l'article sur les copains musulmans de Macron, ce sont les autres qui se lâchent avec les mêmes invectives. Preuve que ce pauvre pays est tombé bien bas. Plus personne ne se préoccupe de son avenir mais tout tourne autour des "affaires" de tous bords que les media ont fait mousser à volonté. Donnons le gouvernement aux media (Canard, Monde, Libé etc) et ne nous fatiguons pas à aller voter. De toutes façons, il y aura 50% de déçus et là pas besoin de sondages !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]