Seine-Saint-Denis : un policier suspendu après avoir frappé un homme à terre

Seine-Saint-Denis : un policier suspendu après avoir frappé un homme à terre

Des unités de police en intervention à la gare du Nord, à Paris, le 8 mai 2017 (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 31 mai 2017 à 21h20

Depuis le week-end dernier, une vidéo montrant des violences policières circule sur les réseaux sociaux. On y voit un agent donner des coups de pied à un homme noir au sol.



Quatre mois après l'affaire Théo, qui avait remis sur le devant de la scène politique et médiatique la question des bavures policières, un nouveau fait-divers suscite l'émoi. En Seine-saint-Denis, dans la commune des Lilas, un homme a été victime de violences lors d'un banal contrôle d'identité. L'incident, survenu dans la nuit de vendredi à samedi, a été filmé par des gens alentours et diffusé sur Internet. Les images montrent un homme à terre, immobile, qui reçoit des coups de pied à la tête par un policier. Un autre agent se tient à proximité et ne semble pas intervenir. Face à cette intervention musclée, une enquête a été ouverte par l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale.

L'hebdomadaire L'Obs, qui a révélé l'information, a retrouvé l'homme qui a subi les coups et l'a interviewé. La police n'a toutefois pas confirmé qu'il s'agissait bien de la victime. Dans son témoignage, cet homme d'une quarantaine d'années explique avoir été violemment appréhendé alors qu'il ne cherchait pas à fuir et n'avait montré aucune agressivité. Il raconte également avoir été examiné par des médecins à l'hôpital, à la suite de cette interpellation.



"Je n'ai pas voulu fuir ou m'échapper, dans la mesure où j'avais bien ma pièce d'identité sur moi. Je suis français, il n'y avait aucune raison de s'enfuir, de résister ou de les provoquer", a déclaré l'homme interrogé par L'Obs. Sa version des faits a été confirmée par deux témoins, qui se sont également confiés à L'Obs : "À aucun moment, il n'a haussé le ton. C'était de la violence gratuite. Les policiers ne l'ont même pas embarqué, c'est bien la preuve qu'il n'avait rien fait de grave". S'il n'a pas été interpellé immédiatement, l'homme explique qu'une fois à l'hôpital, il s'est retrouvé avec deux policiers face à lui, qui l'attendaient. Les agents l'ont emmené au commissariat de police du XXe arrondissement de Paris, où l'individu a été gardé 12 heures en garde à vue.

Selon une autre source policière, l'homme que l'on voit sur les images diffusées sur le web a été interpellé après avoir provoqué les policiers, urinant sur leur véhicule et leur crachant dessus. "Il y a eu des faits avant" la vidéo, assure cette personne. Il n'en reste pas moins que la réaction du policier n'est "pas proportionnée", poursuit-elle.

- LE POLICIER SUSPENDU -

La sanction est tombée mercredi soir pour le policier qui apparaît dans la vidéo. "Conformément à la procédure habituelle" lorsqu'un agent est visé par une enquête judiciaire, "le policier a fait l'objet d'une mesure de suspension effective depuis la fin de journée", a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, le préfet de police Michel Delpuech s'était prononcé en faveur de cette suspension. Selon une source proche de l'affaire, le policier filmé appartient à une équipe de nuit du commissariat des Lilas.
 
71 commentaires - Seine-Saint-Denis : un policier suspendu après avoir frappé un homme à terre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]