« Sans le 'Dutreil', tous nos dividendes partiraient en ISF »

« Sans le 'Dutreil', tous nos dividendes partiraient en ISF »
A lire aussi

LesEchos, publié le lundi 23 octobre 2017 à 05h07

« Aujourd'hui, les actionnaires minoritaires signent des pactes Dutreil pour limiter la charge de l'impôt sur la fortune. Sans 'Dutreil', nous aurions dû distribuer en dividendes l'intégralité de notre résultat pour permettre à nos actionnaires de payer leur ISF. Nous n'aurions pas pu robotiser ni investir dans le numérique. Mais nous sommes exposés en permanence à l'instabilité juridique, comme si nous avions une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Nous ne sommes pas protégés des imprévus (décès ou difficultés financières d'un membre de la famille). »…

Lire la suite sur LesEchos

 
1 commentaire - « Sans le 'Dutreil', tous nos dividendes partiraient en ISF »
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]