Saccage d'une salle de prière à Ajaccio : 5 interpellations

Saccage d'une salle de prière à Ajaccio : 5 interpellations

Un Coran avait été brûlé lors du saccage d'une salle de prière musulmane en décembre 2015 à Ajaccio.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 24 mai 2016 à 13h10

Dans l'enquête sur le saccage d'une salle de prière musulmane en décembre, cinq personnes ont été interpellées ce mardi à Ajaccio.

L'année 2015 avait tristement terminé à Ajaccio. Des débordements racistes et antimusulmans avaient accompagné les manifestations ayant suivi l'agression de pompiers attirés dans un guet-apens dans le quartier populaire des Jardins de l'Empereur le soir de Noël.

Une salle de prière musulmane, située dans le quartier Saint-Jean et inoccupée lors des faits, avait subi des dégradations et un Coran avait été brûlé, le 26 décembre. Des slogans comme "Arabi fora" (les Arabes dehors, ndlr) ou "On est chez nous" avaient été scandés au cours de défilés dans le quartier.

Cinq personnes ont déjà été mises en examen dans les enquêtes sur ces affaires.



D'autres actes antimusulmans avaient été enregistrés par la suite, notamment le dépôt d'une dépouille de sanglier devant une salle de prière musulmane, et des graffitis "les Arabes dehors" au bord des routes.



Le 30 avril, une autre petite salle de prière a été incendiée dans le quartier de Mezzavia à Ajaccio, sans faire de victime. Cette action n'a pas été revendiquée et l'enquête s'oriente autant sur un acte anti-musulman que sur une piste crapuleuse. Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait condamné "avec la plus grande vigueur ces actes intolérables qui visent des lieux de culte, lieux de prière et de sérénité".

 
12 commentaires - Saccage d'une salle de prière à Ajaccio : 5 interpellations
  • La France est un beau pays !
    Celui des grèves, des règlements de compte, des socialistes copineurs et profiteurs, etc.....

  • Pour répondre a patiarge il y a eut deux arrestation et les deux ont été remis en liberté l'un pour feu de palettes de bois alors que c'est de cette façon que les pompiers ont été attiré et l'autre pour dégradation d'une classe d'école .

  • cinq à zéro c'est le score réalisé à la suite de l'agression contre les pompiers d'Ajaccio la police a trouvée les personnes qui ont mis le feux à la salle de prière mais alors qu'ils étaient une trentaine aucune arrestation des criminels qui voulaient tuer les pompiers a coup de cannes de golf et de barre de fer , après on va être étonné que la colère va exploser .

    avatar
    Dlawgnir  (privé) -

    Que voulez vous on leur déroule le tapis rouge en permanence.... Par contre silence radio des médias quand ce sont les lieux chrétiens qui sont profanés. Vive la novFrance ...

  • On ne fait pas autant de bruit lorsqu'il s'agit de la profanation des églises ou des cimetières avec les sépultures profanées : y aurait il deux poids , deux mesures. Que cherchent ces journaleux livrés au gouvernement pour quelques petits avantages fiscaux...................c'est pas bien propre tout çà !!!!

    avatar
    Dlawgnir  (privé) -

    Eh oui silence radio des médias quand ce sont les lieux chrétiens qui sont profanés...
    Vive la novFrance du XXIème siècle...

  • Il faut qu'ils soient jugés et sanctionnés s'ils sont coupables.
    Il reste à espérer que toute la transparence sera faite sur cette sordide et lamentable affaire et que les autorités compétentes aient bien vérifiés que cette « salle de prière » était bien implantée (avec autorisation en règle) dans un local ayant été déclaré à cette destination, que ce local répondait bien aux obligations de sécurité et d'accessibilité qui s'imposent aux établissements recevant du public.
    Que les dispositifs d'alarme, de surveillance et des équipements de secours contre l'incendie étaient mis en place de façon appropriée à la taille et aux risques encourus : extincteurs (1 pour 200 à 300 m²), éclairage de sécurité, antivols, etc.
    Et que le registre de sécurité était à jour des vérifications techniques, des éventuelles formations suivies par les responsables et des travaux réalisés.
    Comme le veut la loi de ce Pays.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]