Routiers: "on ne peut pas bloquer la France", prévient Castaner

Routiers: "on ne peut pas bloquer la France", prévient Castaner

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a prévenu que le gouvernement agirait pour débloquer les dépôts de carburant s'ils devaient être bloqués par la mobilisation des routiers

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 14 septembre 2017 à 12h46

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a prévenu jeudi que le gouvernement agirait pour débloquer les dépôts de carburant s'ils devaient être bloqués par la mobilisation des routiers, faisant valoir qu'"on ne peut pas bloquer la France".

Les fédérations CGT et FO des transports ont appelé mercredi les routiers à une grève reconductible à partir du 25 septembre, et la CFDT et la CFTC du secteur à une "mobilisation" le 18 septembre pour combattre la réforme du Code du travail. "Bien évidemment" les dépôts de carburants seront une cible, selon le secrétaire général de la fédération CGT-Transports Jérôme Vérité.

"Le principe de la mobilisation est juste, par contre le principe du blocage de la France ne peut pas l'être", a déclaré Christophe Castaner sur franceinfo. "Et donc on ne peut pas imaginer que quelques dizaines, quelques centaines de personnes bloquent la circulation dans notre pays".

A la question de savoir si le gouvernement agirait pour débloquer les dépôts de carburants le cas échéant, M. Castaner a affirmé que "ce sera nécessaire parce qu'on ne peut pas paralyser la France, on ne peut pas empêcher les gens d'aller travailler".

Le secrétaire général de la fédération FO des transports, Patrice Clos, a promis des "actions fortes et puissantes", comme en mai 2016. A l'approche de l'Euro de football, les routiers avaient alors obtenu que le projet de loi travail ne modifie pas leur régime dérogatoire sur les heures supplémentaires. 

En mai dernier, la fédération CGT des transports avait de nouveau bloqué des dépôts de carburants dans le cadre d'un conflit portant sur la spécificité du transport de matières dangereuses et l'amélioration des conditions de travail.  

 
214 commentaires - Routiers: "on ne peut pas bloquer la France", prévient Castaner
  • De toutes façons, grève ou pas, quand le gouvernement a décidé de passer ses réformes ou ses ordonnances ça se fera quand même! Jusqu'à présent et malgré les grèves tout est passé avec ou sans accord du peuple. Et les ordonnances de Macron passeront elles aussi. Le seul moyen serait de tout cassé et une révolution ne ferait pas de mal ça remetterait beaucoup de chose à sa place!

  • Profiter bien, encore quelques années et la plupart des gens auront des voitures électrique, ça sera la mort de la CGT à moins qu'elle prenne les armes.

  • Les routiers ne bloqueront RIEN, Ni PERSONNE.
    Ils se feront mater par les forces de l'ordre que Macron leur enverra.
    La manifestation échouée de l'autre jour donne une idée de la fougue des revendications.
    Beau coup de bruit, peu d'action !

  • le seul vrai moyen qu'on les salariés pour se faire entendre c'est le droit de grève, ceci dans tout pays dans ce bas monde qui met les peuples en concurrence!

  • Autant je suis d'accord avec le droit de grève des routiers, autant j'en ai ras le bol de ces blocus. Prendre à parti les gens qui vont travailler au risque de perdre des journées de salaires à la fin du mois je ne trouve pas ça normal.
    H
    Je ne dis pas qu'il faille utiliser un char comme Juppé en 95 pour déloger les routiers qui "emm..." le monde mais parfois j'ai un avis mitigé.

    Normal ?
    Ça veut dire quoi en 2017 ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]