Rennes : un retraité, radié de la Caisse d'épargne à cause de son fils autiste, porte plainte

Rennes : un retraité, radié de la Caisse d'épargne à cause de son fils autiste, porte plainte

Une agence Caisse d'épargne à Montpellier le 27 mars 2013.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 28 août 2016 à 11h50

La banque accuse le fils d'avoir commis un "attentat à la pudeur". Les deux hommes ont deux mois pour trouver une autre banque.




Le père d'un homme autiste de 32 ans a décidé de porter plainte contre la Caisse d'Épargne après que l'agence de Bourg-L'Évêque, située à Rennes (Ille-et-Vilaine) a clôturé leurs deux comptes, le 16 août dernier, a rapporté Ouest France le samedi 27 août. Motif de la plainte ? Discrimination liée à un handicap.

L'histoire débute le 9 août dernier lorsque Loïc, un retraité âgé de 65 ans, se rend à son agence Caisse d'épargne. Accompagné de son fils autiste, il a l'habitude de s'y rendre chaque mardi pour retirer de l'argent liquide au guichet. Mais ce jour-là, Fabien s'agite et commence à ouvrir son pantalon pour uriner. Son père le gronde. Mais quelques minutes plus tard, le jeune homme se rend dans un bureau et recommence.

"ON EST ALLÉ UN PEU VITE"

Une semaine plus tard, le sexagénaire reçoit un recommandé, daté du 16 août. La lettre informe le père et le fils que leurs comptes vont être fermés et qu'ils ont deux mois pour trouver une autre banque. Bruno Leclerc, secrétaire général de la Caisse d'épargne pour la Bretagne et les Pays-de-Loire, estime "qu'un attentat à la pudeur a traumatisé une collègue".

De quoi inquiéter le retraité. "C'est la première fois que Fabien a un comportement déplacé mais il n'a pas fait de gestes obscènes. Et ils savent bien que mon fils est handicapé", indique-t-il au quotidien régional. Loïc a donc décidé de saisir un avocat qui a porté plainte contre la Caisse d'épargne pour "discrimination sur une personne vulnérable dans un endroit public".



Pour vérifier les accusations d'attentat à la pudeur, celui-ci demande la saisie de la vidéosurveillance. Mais selon le Ouest-France, le responsable de la banque reconnaît être "allé un peu vite". "On va reprendre la négociation pour que cette famille maintienne ses comptes", assure-t-il.

 
218 commentaires - Rennes : un retraité, radié de la Caisse d'épargne à cause de son fils autiste, porte plainte
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]