Rennes: un responsable policier jugé en correctionnelle pour "faux" et "violence"

Rennes: un responsable policier jugé en correctionnelle pour

Le tribunal de Rennes le 20 mars 2015

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 10h34

Le chef de la BAC (Brigade anti-criminalité) de Rennes a comparu jeudi soir devant le tribunal correctionnel pour "violence par personne dépositaire de l'autorité publique", "faux en écriture publique" et "dénonciation calomnieuse" à la suite d'une interpellation filmée par vidéosurveillance.

Le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet a requis dix mois de prison avec sursis. Le délibéré sera rendu jeudi prochain à l'issue d'une audience qui s'est terminée dans la nuit jeudi soir.

Les faits remontent au 5 mai dernier lors de l'interpellation d'un jeune homme qui opposait au policier une "résistance passive", selon les termes de la présidente du tribunal.  

Le policier avait porté un coup de genou "parfaitement intentionnel", selon le procureur, au visage de l'interpellé qui était au sol, et avait ensuite été placé en garde à vue. Les faits ont pu être établis grâce à la vidéosurveillance de l'établissement.

Fonctionnaire depuis près de 30 ans, formateur, le policier a également reconnu que le procès-verbal d'interpellation contenait des éléments faux. Il avait le jour même porté plainte pour violences contre l'interpellé.

"Cette affaire est de nature à ternir l'image" de la police et "à obérer la confiance" à son endroit, a fait valoir le procureur de la République.

"La procédure pénale repose avant tout sur la confiance" entre policiers et magistrats. C'est pourquoi "quand un faillit, ma responsabilité est d'engager des poursuites pour faire en sorte que les choses soient dites de manière transparente", a souligné le magistrat qui avait saisi l'IGPN, considérant que le déroulé de cette affaire "est la marque du bon fonctionnement" des institutions.  

Le policier, qui a pourtant "un parcours exemplaire" selon le procureur, a été affecté à d'autres fonctions dans l'attente de la décision de justice.

mcl/gvy/it

 
16 commentaires - Rennes: un responsable policier jugé en correctionnelle pour "faux" et "violence"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]