Réfugiés: Bové appelle Macron à "ouvrir les frontières"

Réfugiés: Bové appelle Macron à

L'eurodéputé écologiste Jose Bové en conférence de presse à Montréal, le 12 octobre 2016

A lire aussi

AFP, publié le samedi 22 juillet 2017 à 20h56

Le député européen José Bové (EELV) en a appelé samedi au président de la République Emmanuel Macron pour que la France "accepte d'ouvrir ses frontières" aux "réfugiés", au cours d'un rassemblement à Tende (Alpes-Maritimes).

"La France n'assume pas son rôle d'accueil" et le défenseur des droits Jacques Toubon "le dit aussi", a déclaré M. Bové au cours d'un rassemblement de soutien à l'association locale Roya Citoyenne, qui vient en aide aux migrants venant depuis l'Italie voisine. 

Il faut que la France "accepte d'ouvrir ses frontières et accueille un nombre de réfugiés qui corresponde à notre pays", a-t-il dit. Il a appelé à "faire sauter la convention de Dublin", qui crée, selon lui, une situation intenable dans laquelle les migrants sont obligés de déposer leur demande d'asile dans le premier pays d'accueil. 

"Les Etats européens se cachent derrière cette convention pour ne pas accueillir dans la dignité ces personnes qui traversent la Méditerranée au péril de leurs vies", a-t-il ajouté.

M. Bové a également volé au secours des militants de l'association Roya Citoyenne, dont plusieurs membres sont jugés en appel et encourent des peines de prison avec sursis pour avoir aidé des migrants. "Ce sont eux les vrais représentants de l'esprit européen", a salué M. Bové. "Le travail des associations dans la vallée de la Roya mériterait d'avoir le prix Sakharov des droits de l'Homme", a-t-il affirmé.

Il a en revanche critiqué "les élus qui soufflent sur les braises quand ils disent que les réfugiés amènent des dangers", citant notamment Eric Ciotti, président Les Républicains (LR) du département des Alpes-Maritimes, que M. Bové accuse de "bafouer les principes de la République" et de "jouer sur les peurs."

L'association Roya Citoyenne est assignée en justice par un autre élu local, Olivier Bettati, conseiller régional apparenté FN. L'élu demande sa dissolution en l'accusant d'être "la base logistique sur laquelle M. Herrou s'appuie pour organiser des passages de réfugiés de l'Italie vers la France". Le tribunal de Nice doit se pencher le 13 octobre sur sa demande.

vxm/bat/DS

 
427 commentaires - Réfugiés: Bové appelle Macron à "ouvrir les frontières"
  • Alors, les indos pakistanais dans le 17e arrondissement; Les eritréens dans la Sarthe. Les albanais dans l’Oise. Les cote d'ivoiriens dans la gironde. Les somaliens à calais....
    les chinois à paris. Hamas, fatah, chites, sunites, roms, bulgares, maliens, ect.....Et les français ont les met où.
    En espérant que toutes ces populations se supportent. Bové, tu me fais peur.

  • Oui , monsieur Bové, il faut ouvrir les frontières. Rogner un peu sur certaines dépenses peut-être. Par exemple, dans des villes touristiques, rogner un peu sur la déco: orgies de fleurs, d'eau, de lumières .....
    Il est arrivé, jusqu'au 18e siècle, que notre pays , que certains veulent très chrétien, OUBLIE des esclaves sur une île déserte ( Voir une expo au Musée de Bayonne) ;Eh bien, nous en faisons autant!!!!! Nos enfants seront en droit de nous demander des comptes et de nous accuser de "crime contre l'humanité"

  • On peut remarquer que notre Président, dans son discours très présidentiel, pourquoi pas, s'adresse à l'élite, ceux "qui ne sont pas rien"
    " ceux qui comptent"..... Et les autres? Balayeurs(ses) de nos rues, aides soignants(tes), employé(e)s divers(es) écoliers(ères) de tous âges qui ont besoin d'apprendre à lire et écrire le français ?

  • Encore un donneur de leçons plein au as et qui bien entendu ne va pas leur ouvrir sa propriété ....

  • Pourquoi jamais de critique et de sanctions pour ces dictateurs qui sont là depuis des décennies qui n'ont jamais rien fait pour leur peuples, normalement ils sont élus pour faire le bien-être de leur peupe, mais que font ils quand ils sont là rien, seulement s'enrichir et tout leur entourage, ou faire des guerres, (là ils trouvent de l'argent pour acheter des armes), pendant que leurs peuples vivent dans la misère.
    On critique toujours l'Europe, sans jamais émettre des cirtique dans les médias (télé, journaux) pour faire réagir tous ces dictateurs qui sont bien contents de se débarasser de toutes ces personnes qui partent, ils s'en fichent qu'ils se noient, il se disent que malgré tout certains arrivont et font vivre ceux qui restent aux pays.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]