Réforme des études de médecine: les internes appelés à la grève mardi

Réforme des études de médecine: les internes appelés à la grève mardi

Le principal syndicat d'internes en médecine appelle à la grève mardi pour réclamer notamment l'allongement du temps de formation pour certaines spécialités

A lire aussi

AFP, publié le lundi 17 avril 2017 à 11h12

Santé: les internes en médecine appelés à la grève mardi pour réclamer l'allongement du temps de formation pour certaines spécialités

Le principal syndicat d'internes en médecine appelle à la grève mardi pour réclamer notamment l'allongement du temps de formation pour certaines spécialités dans le cadre de la réforme du troisième cycle des études médicales, censée s'appliquer en novembre prochain.

Dénonçant "une réforme bâclée", l'Intersyndicat national des internes (Isni) a déposé "un préavis de grève illimité" à compter du 18 avril. Il a été rejoint par le Synmad, syndicat des médecins hépato-gastroentérologues.

A l'hôpital, internes grévistes et "seniors" se sont "organisés" pour garantir la continuité des soins, a assuré à l'AFP le président de l'Isni Olivier Le Pennetier. 

Les internes ont le soutien du premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF et des présidents des CNU (conseil national d'université) et de collèges de cardiologie, néphrologie et hépato-gastro-entérologie.

Depuis plusieurs années, les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur travaillent à la réforme du troisième cycle des études médicales, c'est-à-dire de l'internat, qui débute en fin de sixième année et dure de 3 à 5 ans selon les spécialités, en concertation avec l'ensemble du secteur. 

Problème, cette réforme très attendue, qui ne s'appliquera qu'aux prochains internes, maintient un cursus en 4 ans en cardiologie, néphrologie et hépato-gastro-entérologie, alors que l'Isni et ses soutiens en réclament cinq. 

"La médecine évolue", souligne Olivier Le Pennetier, pour justifier une année supplémentaire dans l'apprentissage de nouvelles techniques.

Or la réforme pourrait même entraîner une réduction du temps de formation, selon lui. Elle prévoit l'instauration d'un "statut d'assistant de 3e cycle" en 4e année, alors que les postes d'assistants sont actuellement réservés aux praticiens ayant terminé leur internat, explique-t-il. 

De son côté, le ministère de la Santé assure que la durée de formation n'est pas réduite et sera désormais "révisable annuellement". Mais tout "allongement nécessite que l'on s'assure des capacités de formation", prévient-il.

Les internes sont invités à se rassembler mardi à 16H00 devant le ministère de l'Enseignement supérieur à Paris pour contester l'arrêté qui doit être présenté au Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cneser).

En province, des rassemblements sont également prévus en matinée dans les halls des CHU.

L'Isni réclame également des garanties concernant la rémunération ou le nombre de terrains de stage à disposition des apprentis médecins.

 
9 commentaires - Réforme des études de médecine: les internes appelés à la grève mardi
  • à quoi bon "rallonger" sans cesse les études ? les médecins étrangers sont formés bien plus rapidement et sont tout aussi bons....ou mauvais. Il vaudrait mieux inculquer un peu de modestie aux "spécialistes",et souvent un peu plus de psychologie et d'humanité

  • heureusement MST va bientôt partir, il ne reste plus qu'à espérer que le ou la prochaine sera moins nul !
    peut-être y aura-t-il quelqu'un issu du milieu médical, mais un vrai, pas un fantoche comme Douste blazy ?
    mais c'est certainement trop demander on sait bien que de gauche ou de droite, on place les amis, et que tous ils sont polyvalents,
    Egaux dans l'incompétence

  • le rallongement c est seulement une manière de laisser les médecins un peu plus à l hosto pratiquement gratos !! les médecins sont la variable d ajustement des couts à l hôpital ; on ne touche pas à l éléctorat fonctionnarial de l hôpital (sud santé et autres defenseurs des pseudos services publics )

  • C'est surtout une revendication salariale qui motive ces grèves, mais difficilement avouable chez des gens qui deviendront rapidement des grands libéraux surtout pour eux-mêmes une fois installés dans notre système de santé... !

    Parce que demander un an de plus de formation (avec un salaire d'interne donc) est une revendication salariale?

  • Je comprends les internes et je suis tout a fait de leur avis.Il est anormal de diminuer ces etudes alors que la medecine evolue pour notre bien etre a tous .Deja que nous avons des médecins formes dans l europe qui n auraient pas les compétences requises,et qui exerceraient en France??

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]