Procès des Bonnets rouges: prison avec sursis requis en appel à Rennes

Procès des Bonnets rouges: prison avec sursis requis en appel à Rennes

Détail en relief d'un mur du palais de justice de Paris, le 2 novembre 2015

A lire aussi

AFP, publié le lundi 26 juin 2017 à 23h35

Des peines de prison avec sursis ont été requises lundi en appel à Rennes contre six membres des Bonnets rouges pour la destruction d'un portique écotaxe en décembre 2013 dans la Manche et des manifestions violentes.

Parmi les 11 condamnés lors d'un premier procès au tribunal correctionnel de Rennes en septembre 2014, six ont fait appel de la décision. 

L'avocat général a requis comme en première instance pour trois d'entre eux, 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis, un à deux ans de prison dont un an avec sursis, un à six mois de prison dont quatre avec sursis, un à un an de prison avec sursis.

La décision a été mise en délibéré par la cour d'appel de Rennes au 3 octobre.

Les hommes qui ont été condamnés aux peines les plus lourdes l'ont été pour implication dans la destruction d'un portique écotaxe (impôt routier visant les poids lourds), le 28 décembre 2013 à Pontorson (Manche).

Ils ont également été condamnés à payer 10.200 euros d'indemnités à l'État. 

Les prévenus condamnés aux peines les plus faibles l'ont été pour avoir continué à manifester après l'ordre de dispersion des forces de l'ordre et détention d'"armes" tels que boucliers ou barres de fer, principalement lors d'une manifestation à Breac'h (Morbihan).

 
15 commentaires - Procès des Bonnets rouges: prison avec sursis requis en appel à Rennes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]