Prêtre égorgé : les terroristes "se sont enregistrés", assure une religieuse

Prêtre égorgé : les terroristes "se sont enregistrés", assure une religieuse

Les deux individus se sont introduits dans l'église de Saint-Étienne-de-Rouvray vers 9h30

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 26 juillet 2016 à 19h02

- Les meurtriers du prêtre assassiné mardi matin dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) se sont "enregistrés" au moment du crime, a témoigné sœur Danielle, une religieuse parvenue à s'enfuir de l'église lors de la prise d'otages et qui avait donné l'alerte. "C'était enregistré, ils se sont enregistrés", a déclaré la religieuse à RMC, précisant qu'un des deux assaillants avait fait "un peu comme un sermon autour de l'autel en arabe" juste avant l'assassinat du prêtre.

-

"Quand je les ai vu entrer, je me suis dit, c'est fini". Telle a été la réaction de soeur Danielle, qui a livré son témoignage à RMC et à France Télévisions. La religieuse faisait partie des personnes présentes dans l'enceinte de l'église où les deux individus se sont introduits. Elle raconte que les assaillants ont obligé le curé à "se mettre à genoux", alors qu'il venait de finir sa messe. "Ils ont pris sa place pour parler en arabe, a t-elle encore indiqué. Le père Hamel aurait "essayé de se débattre". "Je ne pensais pas qu'ils allaient s'acharner sur Jacques", a t-elle témoigné.

Les deux auteurs de la prise d'otages mardi dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen, au cours de laquelle un prêtre a été égorgé, avaient des armes blanches et "un dispositif factice" faisant penser à un engin explosif, selon une source proche du dossier. Les deux hommes avaient des armes blanches type couteau, "un vieux pistolet inopérant" et un "dispositif factice" faisant penser à la présence d'explosifs. Le père Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de la paroisse, avait fêté son jubilé d'or en 2008. Le curé de la paroisse, Auguste Moanda-Phuati, a présenté sur RTL le père Hamel comme un prêtre à la retraite donnant encore "des coups de main". Il "était très bien connu parce que ça fait plusieurs années qu'il est là", a-t-il ajouté. "C'est plutôt quelqu'un d'apprécié par les bénévoles, de discret, soucieux, proche de la population, sans aucune volonté d'affichage de sa foi ou de prosélytisme", a décrit Christophe Leroy, délégué départemental du Secours catholique-Caritas France.
 
142 commentaires - Prêtre égorgé : les terroristes "se sont enregistrés", assure une religieuse
  • Nous sommes bien partis pour devenir un nouveau Liban.

  • Au train ou vont les choses, certains organiseront bientôt des marches blanches pour les auteurs de ces attentats tués par la police !

  • tous ceux qui ont participé à un attentat de près ou de loin : PEINE DE MORT !!! ...Revoir la loi s'il faut..

  • avatar
    Dlawgnir  (privé) -

    Lors de la guerre de 39-45 les Américains au moment de la déclaration de guerre avec le japon ont construit des vastes camps de détention où ils ont casé tous les japonais (même ceux de nationalité US) qui étaient sur leur territoire et ce, jusqu'à la fin du conflit....
    Si nous entrons par force dans un conflit majeur, ne serons nous pas pour des raisons de sécurité obligé de faire la même chose?
    Il faudrait peut-être commencer à y songer ... ce ne sont pas des décisions qui se prennent à l'emporte pièces ou à la dernière minute ...

  • Comment peut-on s'en prendre à quelq'un qui prêche la paix entre les différentes composantes de notre société ?

    Et de plus, à quelqu'un d'un âge qui devrait imposer le respect.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]