Prêtre égorgé : le dérapage d'une élue bretonne fait scandale

Prêtre égorgé : le dérapage d'une élue bretonne fait scandale©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 28 juillet 2016 à 23h50

Compliquer de blaguer sur le drame de Saint-Etienne du Rouvray et la mort du père Jacques Hamel. Et pourtant certains l'ont tenté.

"Du coup, le prêtre mort en martyr, il a le droit à 70 enfants de chœur au Paradis ?" a posté sur Twitter l'élue de la ville de Brest Julie Le Goïc. Un tweet de l'ex- Europe écologie les verts considéré par beaucoup comme un dérapage. Depuis sa publication, la femme politique vivrait un cauchemard. Elle a expliqué au Lab avoir reçu "environ 1.000 menaces de mort, de viol", comme en témoigne son compte Twitter où elle retweete des messages d'une extrême violence à son encontre. "J'ai fait une blague de mauvais goût, et j'ai eu la bêtise de la faire sur Twitter... J'ai un peu réveillé la fachosphère du coup" s'explique Julie Le Goïc. Malgré tout, elle dit toujours penser "que le droit à l'humour est plus que nécessaire". Mais peu semble être ceux qui ont ri à ce tweet qui fait polémique. "Elle ne peut pas rester élue en tenant de tels propos", explique au Lab le président du groupe des élus FN de Bretagne Gilles Pennelle qui réclame sa démission.



Une opposition qui rappelle qu'elle appartient d'une certaine façon au bloc de gauche au sens large, et donc à la majorité qui gouverne. Une indignation qui ressort davantage que les soutiens plus discrets qu'elle aurait reçus de la part d'élus de la majorité.
 
592 commentaires - Prêtre égorgé : le dérapage d'une élue bretonne fait scandale
  • Encore une adepte de la pensée unique avec un p'tit pois à la place du cerveau !

  • Cette personne odieuse vient de se condamner politiquement, et surtout socialement.

  • Julie Le Goïc, élue "Europe écologie les verts" à Brest, se réfère surement au cas de ce prêtre lyonnais accusé plus de 30 ans après les faits, dont on a donné le nom et l'adresse, dont les médiats se sont gavés pendant près de deux mois, affaire dans laquelle on a même tenter de mêler un prélat qui n'était même pas présent au moment des faits et qui n'a jamais entravé la justice lorsque la plainte a été déposée plus de vingt cinq ans après les faits par un plaignant ayant dépassé largement les quarante ans.
    Dans le même temps, la ministre de l'éducation nationale de notre gouvernement socialiste annonçait laconiquement, dans un court article classé en pages secondaires, vu pendant une seule journée, qu'elle venait de régler 150 cas récents de pédophilie dans l'institution dont elle a la charge, sans aucune autre précision !
    Gageons que Julie Le Goïc, élue Brestoise, aurait été fortement émue si d'aventure un chrétien avait égorgé Mohammad Karim, mollah afghan. Elle n'aurait jamais évoqué le fait que ce mollah, âgé d'une soixantaine d'année, venait d'épouser une fillette de 6 ans, acte justifié par le Coran !

  • Comment peut on laisser s'exprimer ce genre de personne ? par contre silence absolu de la part d' SOS Racisme;bizarre.

  • et en plus, elle récidive à propos du jeûne !
    Quand on voit sa tête de gamine, on est fixé sur sa maturité...
    A lobotomiser !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]