Présidentielle : des bureaux de vote évacués pour raisons de sécurité

Présidentielle : des bureaux de vote évacués pour raisons de sécurité

Les démineurs ont été appelés pour examiner un véhicule à proximité d'un bureau de vote à Besançon, le 23 avril 2017. (photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 23 avril 2017 à 18h53

Besançon (Doubs), Saint-Omer (Pas-de-Calais), Haguenau (Bas-Rhin)... Plusieurs bureaux de vote ont été évacués par mesure de précaution dimanche 23 avril lors du premier tour de l'élection présidentielle.

En cause ? La découverte de voitures ou d'objets suspects.

Les deux bureaux de vote de l'école Pierre-et-Marie-Curie, rue des Roses à Besançon, ont été fermés pendant près de deux heures, le temps d'aménager une nouvelle entrée. Selon L'Est Républicain, qui a révélé l'information, la mesure a été prise quand une voiture noire a pilé à 20 mètres du bureau de vote et que ses deux occupants se sont enfuis en laissant le moteur tourner. La police nationale et la police municipale sont intervenues pour boucler le quartier, en attendant les démineurs de Colmar. Une carabine, visible de l'extérieur, se trouvait dans cette voiture qui s'est avérée volée.



LA PISTE TERRORISTE RAPIDEMENT ÉVACUÉE

"Il ne s'agit pas du tout d'un acte terroriste, il s'agit d'une affaire de droit commun", a déclaré à l'AFP le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) du Doubs, Benoît Desferet. "La situation est complètement rétablie, les bureaux de vote sont rouverts, on peut voter en toute sécurité", a confirmé à l'AFP le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret (PS). Selon lui, "la voiture est arrivée à très faible vitesse, avec deux personnes à bord, avant de s'arrêter dans une haie de troène, puis les deux personnes se sont enfuies".

Les deux personnes sont recherchées, et l'enquête a été confiée au commissariat de Besançon, selon une source policière. Un périmètre de sécurité avait été mis en place par des effectifs de police et de l'armée de l'opération Sentinelle, selon la préfecture. Les opérations de déminage n'ont révélé aucun danger et le périmètre a été levé à 11H35, tandis que le véhicule a été évacué vingt minutes plus tard pour examen des traces par la police scientifique.

UNE GLACIÈRE EN CAUSE À HAGUENAU

Deux bureaux de vote ont également été fermés dans la journée place de la Ghiere à Saint-Omer, rapporte France 3. Une voiture immatriculée aux Pays-Bas a été découverte portes et vitres ouvertes rue François Decoster. La préfecture du Pas-de-Calais a demandé l'évacuation des bureaux de vote voisins. Les services de déminage ont été appelés sur place.

À Haguenau (Bas-Rhin), un bureau de vote a également été fermé pendant "quelques minutes" vers 10h30, a indiqué une source policière, après qu'une glacière à proximité du bureau de vote a été signalée. Selon les policiers qui sont intervenus, des fils électriques en dépassaient, a ajouté cette source.

 
26 commentaires - Présidentielle : des bureaux de vote évacués pour raisons de sécurité
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]