Policiers tués à Magnanville : 3 proches de Larossi Abballa en garde à vue

Policiers tués à Magnanville : 3 proches de Larossi Abballa en garde à vue

Le procureur de la République, François Molins, ce lundi 14 juin 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 14 juin 2016 à 17h46

- Trois personnes ont été placées en garde à vue ce mardi dans le cadre de l'enquête antiterroriste ouverte après le meurtre d'un couple de policiers à Magnanville (Yvelines). Les trois individus sont tous présentés comme des membres de l'entourage du meurtrier, Larossi Abballa.

-

Comment l'attaque a-t-elle été préparée ? Quels liens le meurtrier avait-il avec la mouvance radicale ? Les enquêteurs tentent de reconstituer le drame qui s'est déroulé au domicile d'un policier et de sa compagne tués, lundi soir peu après 20h, dans un quartier pavillonnaire de Magnanville (Yvelines). Ils cherchent également à déterminer si l'homme a pu bénéficier de complicités dans la préparation des deux meurtres. A ce stade, trois personnes, membres de l'entourage du tueur ont été placées en garde à vue. Ils sont âgés de 27, 29 et 44 ans. L'un des trois hommes figure également parmi les huit membres de la filière jihadiste, condamnés en 2013.

L'attaque, perpétrée par un homme de 25 ans abattu par le Raid et se revendiquant du groupe État islamique (EI), est inédite en France : elle vise pour la première fois des cibles policières à leur domicile. Dans la maison des victimes, les enquêteurs ont retrouvé "une liste de cibles", mentionnant des personnalités, des rappeurs, des journalistes et des policiers, a confirmé ce mardi après-midi le procureur de la République, François Molins.

AUCUNE ARME NI EXPLOSIF RETROUVÉ AU DOMICILE DU TUEUR

Originaire de Mantes-la-Jolie, Larossi Abballa entretenait depuis plusieurs années des liens avec la mouvance radicale et était déjà connu des services antiterroriste. Il avait été condamné en 2013 à trois ans de prison, dont six mois avec sursis, pour participation à une filière d'envoi de candidats au jihad vers le Pakistan. Il avait été libéré à l'issue de son procès en septembre 2013, ayant effectué l'intégralité de sa peine en détention provisoire. Son sursis était accompagné d'une mise à l'épreuve de deux ans qui s'est achevée le 30 novembre 2015. "Aucun incident n'a été relevé" pendant cette période, a noté François Molins, lors de sa conférence de presse. 



Son nom réapparaît dans le cadre d'une information judiciaire, ouverte le 11 février 2016 et conduite par un magistrat antiterroriste, sur une filière de départs vers la Syrie. Une trentaine de lignes téléphoniques sont alors mises sur écoutes, "dont plusieurs attribuées à Larossi Abballa", a relevé François Molins. Ces écoutes n'ont "pas permis à ce jour de déceler le moindre élément" sur "la préparation et un passage à l'acte violent", a-t-il ajouté. Aucune arme ni explosif n'a été retrouvé au domicile de l'assaillant.

François Hollande a affirmé mardi que la vigilance contre le terrorisme était "portée à son niveau maximal", indiquant qu'il avait souhaité que "des moyens supplémentaires puissent être déployés", après l'assassinat d'un couple de fonctionnaires de police, à Magnanville (Yvelines). Le chef de l'État a par ailleurs indiqué que les deux enfants du couple seraient fait "pupilles de la Nation".

 
20 commentaires - Policiers tués à Magnanville : 3 proches de Larossi Abballa en garde à vue
  • l'article 411-4
    Pourquoi cet article n'est pas appliqué ?
    Le fait d'entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d'agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450.000 euros d'amende.

    Est puni des mêmes peines le fait de fournir à une puissance étrangère, à une entreprise ou une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents les moyens d'entreprendre des hostilités ou d'accomplir des actes d'agression contre la France.

  • L'angélisme c'est fini, on le voit bien et il faut prendre les mesures qui s'imposent, oeil pour eil !
    Les fichés S tout comme les candidats de retour du djihad doivent être incarcérés, il faut rétablir Cayenne, et ne pas avoir peur des donneurs de leçons ou des associations anti françaises.
    C'est une guerre sournoise et il faut agir en conséquence.

  • Pour ceux qui sont agés maintenant mais qui n'ont pas la mémoire courte,la méthode ressemble à celle de la MOI(organisation terroriste née en 1941 aprés l'attaque de l'Armée allemande sur l'URRS)MOI= Main d'oeuvre Immigrée dont le premier crime fut celui d'un aspirant désarmé qui prenait le métro à Barbès!A l'époque les recrutés allaient faire leurs entrainements ,non pas en Syrie comme actuellement mais en Espagne!Et la méthode est la m^eme,les armes étant plus modernes;des groupes de 2 ou 3 personnes attaquant l'ennemi en des lieux éloignés les uns des autres.Apparemment cela marche aussi pour les "soldats" sans uniforme des islamistes!La France leur applique les lois civiles à la place des lois de la guerre:soldat en civil=espion=mort!!!

  • Policiers tués
    Je trouve tout de meme qu'il y a beaucoup d'exagérations dans tout ce que l'on a entendu . Ce malade , n'avait meme pas une arme a feu , il a menacé le raid de tout faire sauter mais n'avait pas d'explosifs , il a laissé une liste de personnes a abattre , personnalités que tous le monde aurait pu nommer . Il y a la dedans beaucoup trop d'improvisations , et il n'est meme pas certain aux vu les écoutes téléphoniques qu'il y ait un réseau derriere lui . On peu le qualifier de loup solitaire , mais des types comme lui il doit bien y en avoir des dizaines de milliers et c'est ce qui les rend indétectables .

    Absolument. Et c'est d'autant plus vrai que le jihad n'est pour ces gens là jamais qu'un prétexte d'assouvir leurs pulsions meurtrières. C'est n'est jamais qu'une excuse pour passer à l'acte. Ce sont des moutons qui voudraient se faire passer pour des loups, en accusant les aigles d'être de meilleurs prédateurs qu'eux.

  • Il y en a marre que vous donniez ou la vidéo à ces POR

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]