Pôle emploi : un chômeur escroqué via une fausse annonce

Pôle emploi : un chômeur escroqué via une fausse annonce

Un homme sur le stand de Pôle emploi à Lille le 28 mai 2015 (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 14 octobre 2016 à 20h22

Difficile d'imaginer se faire arnaquer sur le site de Pôle emploi. C'est pourtant la mésaventure qu'a vécue un chômeur longue durée de Pau (Pyrénées-Atlantiques).

L'homme de 48 ans a été la victime, en mai dernier, de pirates informatiques qui avait publié une fausse annonce sur le site de Pôle emploi, raconte France Bleu Béarn vendredi 14 octobre.



Leur offre ? "Un CDD de 6 mois, chauffeur livreur dans le textile pour la société Lainé. Les débutants sont acceptés. Le salaire est entre 1500 et 2000 euros", relaie la station. La victime répond à cette annonce et est embauchée après deux échanges de mails. La nouvelle recrue reçoit alors un chèque de 2 500 euros à son nom. Les imposteurs exigent qu'il encaisse le chèque et adresse un mandat cash du même montant à l'organisme chargé d'assurer sa formation. L'homme obtempère. Le chèque n'est pas accepté à la banque, il a en effet été volé, affirme L'Express. Mais le chômeur malheureux est, lui, bien débité du montant de son mandat cash. Il vient de se faire flouer de 2 500 euros.

UNE FAILLE RÉSOLUE SELON PÔLE EMPLOI

C'est en détournant le numéro Siret d'une entreprise que les pirates informatiques ont réussi à s'infiltrer dans l'espace employeur de la plateforme de Pôle emploi. "Il n'est plus possible de créer un espace employeur et donc de déposer une offre d'emploi sans qu'il y ait eu une certification par un conseiller Pôle emploi", affirme à France Bleu Dominique Armengaud, experte en sécurité à Pôle emploi. Jusqu'alors, il suffisait d'entrer un simple numéro Siret valide. Ces numéros d'immatriculation, on en trouve en un clic sur Internet.

Si un doute persiste, Pôle emploi peut exiger une rencontre avec les employeurs suspects, ajoute L'Express qui a contacté l'établissement. L'hebdomadaire ajoute que les chômeurs sont également invités à signaler, via la plateforme, une annonce qui leur semblerait douteuse.
 
107 commentaires - Pôle emploi : un chômeur escroqué via une fausse annonce
  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Si vous ne voulez pas travailler allez à pôle emploi.

  • Ne jamais accepter ce genre d'échange de chèques ou de paiement en échange d'un virement sur son compte, mais c'est vrai que quand on court après un emploi on n'ose pas refuser.

  • Des malfaisants ont tenté de me faire payer 1400 euros en se faisant passer pour d'éventuels employeurs.A ma grande chance j'ai transmis l'info à Pôle Emploi qui a détecté une fausse promesse.La demande était de faire un chéque à un loueur de voitures après reception d'un chéque fourni par le faux employeur.Donc ne jamais avancer de fond même contre un chéque (en réalité volé sans doute ou opposition à celui-ci à venir)

  • pour un chômeur qui a de quoi payer 2500€ à des escroqueurs ouai visiblement il n'était pas si malheureux que ça ensuite je ne sais pas si il est au courant en principe aucuns employeurs ne demandent de payer plusieurs milliers d'euros pour une sois disante formation le gars est apparemment plus bête que ses pieds au vu de cette affaire il aurait dû se méfier depuis le début .

    à quyatlpourquoi

    on sait tous que les 99% des chomeurs n'ont pas déconomies la vie est devenue plus chère un chomeur ne peut pas se permettre de faire des économies c'est pas possible

    pour toi ne pas faire des économies c'est être considéré comme un sdf pour moi un sdf c'est être Sans Domicile Fixe rien à voir les demandeurs d'emplois

  • Les chômeurs habituellement victimes de Pôle Emploi le sont toujours de façon légale textes à l'appui bien sûr !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]