Pôle Emploi : les fausses annonces explosent

Pôle Emploi : les fausses annonces explosent

Une enseigne Pôle Emploi le 7 décembre 2016 à Roubaix (image d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 12 décembre 2016 à 18h15

Gare aux arnaques. Pôle Emploi met en garde contre les escroqueries, de plus en plus sophistiquées, sur son site Internet.

Les offres bidon se multipliant pour soutirer de l'argent aux chômeurs, révèle le Parisien, malgré la vigilance des équipes chargées de filtrer les annonces.

Avec 12 millions d'internautes qui le consultent chaque mois, le site de Pôle Emploi représente un cible de choix pour les escrocs. Qu'est-ce qu'une fausse annonce ? Généralement une offre dans laquelle il est demandé à la personne en recherche d'emploi d'envoyer de l'argent ou de fournir ses coordonnées bancaires. L'objectif pour les escrocs est soit d'obtenir un maximum d'argent en réitérant l'arnaque, soit d'usurper l'identité de leur victime.



- 4 700 FAUSSES ANNONCES EN UN AN -

Au total, ce sont 4.700 fausses annonces qui ont été repérées et 8 000 comptes d'entreprises fermés sur le site durant l'année 2016, ce qui donne une idée de l'ampleur globale des escroqueries. Des algorithmes sont chargés de pister automatiquement les offres suspectes. Toutefois "l'algorithme miracle capable de réduire à zéro les fausses annonces, cela n'existe pas", reconnaît-on chez Pôle emploi.

Même si les arnaques ont existé de tout temps, les méthodes ont évolué et Internet a "démultiplié le phénomène", a déclaré au Parisien la responsable de la lutte contre les fraudes, Catherine Poux.



- LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE POUR DÉBUSQUER LES ARNAQUES -

"C'est un vrai problème et un vrai drame. Mais cela reste marginal, même si c'est inacceptable humainement", assure Catherine Poux. Chaque jour, entre 500.000 à 600.000 nouvelles offres sont publiées sur le site de l'opérateur public. "Les fausses offres sont de plus en plus trompeuses", poursuit la responsable, toujours dans les colonnes du Parisien.



"Elles sont parfois très bien mises en page et rédigées. Avant on les débusquait grâce aux fautes d'orthographe, il y en a moins aujourd'hui, ce qui rend la chasse plus difficile pour les repérer", explique encore Catherine Poux.
 
130 commentaires - Pôle Emploi : les fausses annonces explosent
  • Parcequ'il y en a des vrais?

  • La france est passée en valeur PIB de la 5ème à la 6ème place des puissances mondiales, il y a 1 an et demi. Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais cela a été timidement évoqué par vos médias et votre classe politique. Actuellement d'après le FMI et confirmé par des conférenciers au dernier Forum de Davos, la publication est volontairement reportée à cause de votre climat électoral, mais la france vient de perdre encore une place en valeur PIB, avec le Brésil, l'Inde et l'Australie qui se rapprochent d'un seul coup à quelques dizièmes de points de PIB et une simple année de stagnation ou de déstabilisation économique pour votre pays vous ferait sortir tout simplement du G8. Ceci pour illustrer l'illusion de votre santé économique communiquée par votre classe dirigeante. Les chiffres ne sont absolument pas bons et quand ils seront connus, cela va faire mal. Vos chiffres du chômage sont loin de la réalité, il faut que vous en preniez conscience.

  • Pour éclairer certains d'entre vous : En 1981, 10 candidats pour un poste de commercial et en 2016, 178 candidats pour le même poste (souces Bureau International du Travail et INSEE mêmes chiffres) - En 1981, 28 candidats pour un poste de secrétariat de services et en 2016, 648 candidats pour le même poste. Vous en voulez d'autres, je continue, : Employé agricole : en 1981, 9 candidats pour un poste, et en 2016 je ne vous le donne pas, le chiffre fait peur. Chaudronnerie : il paraîtrait que c'est un métier d'avenir : 1981: 41 candidats pour un poste, plus de 800 en 2016....Vous voulez qu'on vous le dise comment : il n'y a plus assez de travail pour tout le monde. Les carnets de commande sont désespérément vides de façon générale en France, mis à part quelques exceptions technologiques mais cela ne va pas faire tourner bientôt 30 millions d'actifs

  • Un chômeur prêt à payer pour obtenir un emplois.. c'est un naïf et idiot, alors son avenir lui est tracé, sera à vie, chercheur ... de travail...

    Oui mais c'est malheureusement de plus en plus fréquent et bien au delà de ce que vous imaginez

  • Dans les années 90 de grands groupes passaient des annonces d'embauche sur une page complète et ses annonces bidons avaient 2 buts bien précis :
    1) Rassurer les actionnaires ( vous voyez on recrute )
    2) Faire une pub pour la boite a moindre coût car le prix de la fausse annonce était 5 a 6 fois inférieur a une pub .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]