Plusieurs élus français de gauche interdits d'entrée en Israël

Plusieurs élus français de gauche interdits d'entrée en Israël

La délégation voulait rencontrer Marwan Barghouthi, haut cadre du Fatah emprisonné depuis plus de quinze ans par Israël (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 14 novembre 2017 à 14h43

Les autorités s'opposent à leur entrée en raison de leurs activitées "liées au boycott d'Israël". Les députés de La France insoumise concernés dénoncent un "déni de démocratie et de liberté".

Des élus français du Parti communiste et du parti de la gauche radicale La France Insoumise, dont quatre députés, ont indiqué dans un communiqué qu'ils comptaient se rendre en Israël et dans les Territoires palestiniens du 18 au 23 novembre pour "alerter sur la situation des près de 6.000 prisonniers politiques palestiniens".

"Nous n'autoriserons pas l'accès au territoire à ceux qui appellent activement à s'en prendre à Israël, en particulier quand ils demandent à rencontrer et à conforter un fieffé meurtrier comme Barghouthi, incitant ainsi à soutenir le terrorisme", a indiqué le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan dans un communiqué de ses services et du ministère de l'Intérieur.

Un "déni de démoratie inacceptable"

"Ce déni de démocratie et de liberté est aussi consternant qu'inacceptable", dénoncent les députés de La France insoumise, dont quatre députés doivent participer au voyage, Clémentine Autain, Michel Larive, Danièle Obono et Muriel Ressiguier. "Comment un Etat qui se dit démocratique peut-il proférer de telles menaces ?", s'indignent-ils.

La délégation disait vouloir rencontrer Marwan Barghouthi, haut cadre du Fatah emprisonné depuis plus de quinze ans par Israël. Il est considéré comme un "terroriste" par l'Etat hébreu qui lui a infligé cinq peines de prison à perpétuité pour meurtres pour son rôle dans la seconde Intifada (soulèvement palestinien entre 2000-2005). Il est au contraire surnommé "le Mandela palestinien" par ses partisans.

Une atteinte "à la démocratie et à la paix"

La délégation française comptait également voir l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, en détention administrative en Israël depuis le 23 août. Ce dernier fait l'objet d'un ordre de détention administrative de six mois, confirmé le 22 octobre à la Cour suprême de Jérusalem, un régime de détention qui permet à Israël de priver de liberté des personnes pendant plusieurs mois renouvelables indéfiniment sans leur en notifier les raisons. Le Quai d'Orsay s'est dit fin octobre "préoccupé" par sa situation en s'étonnant de ne pas avoir connaissance des charges retenues, et a "espéré" sa libération. 

La France insoumise  appelle "le président de la République, le gouvernement et le président de l'Assemblée nationale à intervenir pour que cette menace d'interdiction ne soit pas rendue possible", estimant qu'"il en va de la démocratie et de la paix". "Un État est souverain pour décider qui peut entrer sur son territoire. À fortiori ceux qui prônent son boycotte et veulent le délégitimer", défend de son côté la députée LREM Aurore Bergé.

 
255 commentaires - Plusieurs élus français de gauche interdits d'entrée en Israël
  • Israël est un état souverain chez lui, mais pas seulement .........car ce serait trop facilement oublier les "territoires occupés" et leur colonisation galopante !

    Et en quoi la visite des représentants de gauche et d extreme gauche Francais a des terroristes dont Barghouti responsable officiel de la mort de 7 civils israeliens et d un Pretre Chretien ainsi que de salah hamouri terroriste egalement, a t elle un rapport avec la colonisation et tous les reproches que vous faites a l Etat Israelien
    Pensez vous qu'une visite d un représentant du Maroc au terroriste Abdeslam un des auteurs de la tuerie du Bataclan serait la bienvenue en France et qu'elle serait d après vous le ressenti des Familles des victimes si celle ci etait acceptée par notre pays
    En fait la question qui se pose est..... Quel etait le but exact de cette visite ?

  • -Il faudrait que la France en général soit un peu plus dure avec Israel.
    -Il est plus que temps d'expliquer à ces braves gens comment ça marche, je suis d'avis de leur parler clairement le langage qu'ils comprennent parfairtement, càd le rapport de forces.

    Mais qui pensez vous ont dirigé la France depuis 1995....!!!

    Moi 1
    Alors que la France s inquiete de la montée du danger de la situation iranienne
    Alors qu on connait l alliance entre les terroristes palestiniens du Hamas et l iran
    Alors que l on apprend que la France a octroyé aux Palestiniens de Gaza un envoi financier autrement consequent destiné a une soi disant aide alimentaire.....
    On apprend par les reseaux sociaux que le meme Hamas achete des armes alors que l organisation du Fatah de M. Abbas a demandé dans un but securitaire le desarmement du Hamas et donc de Gaza
    Comment peut on lire sur ce forum des soutiens a des Francais rendant visite a des terroristes qui rejoindront selon leurs idéaux les assassins que la France a connu
    Comment n avoir pas pu faire le rapprochement entre cette visite et la date comemorative des attentats de Paris en ce terrible mois de novembre 2015..../. Comment n avez vous pas honte !

    -Il a absolument aucune honte à avoir d'aucune espèce quel qu'elle soit, les israéliens et les juifs sont des gens comme les autres et ils sont comptables de ce qu'ils font.
    C'est le début du principe de responsabilité, sauf erreur il ne s'agit pas d'espèces protégées en voie d'extinction.
    -Ils ont globalement des façons de faire qui sont inacceptables.
    Point.
    Et c'est indépendant du fait que cela leur convienne ou non.

  • "Plusieurs élus français de gauche interdits d'entrée en Israël"
    Dommage !!! Il aurait mieux valu qu'il leur soit interdit d'en ressortir, ça nous en aurait débarrassé....

  • Ah, s'ils pouvaient être également interdits de rentrer en France. Cela ferait d'une pierre deux coups.

  • "ordre de détention administrative de six mois, ...un régime de détention qui permet à Israël de priver de liberté des personnes pendant plusieurs mois renouvelables indéfiniment sans leur en notifier les raisons"

    Mais quel magnifique état de droit...

    Faudra m'expliquer pourquoi on censure cette petite réplique ironique que j'ai osé faire...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]