Plus de la moitié des rues de Paris limitées à 30km/h d'ici l'été 2017

Plus de la moitié des rues de Paris limitées à 30km/h d'ici l'été 2017

À l'été 2017, 150 kilomètres de voies supplémentaires vont être classées en "zone 30" à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 06 juillet 2016 à 17h19

- Le Conseil de Paris vient de valider la classification d'ici l'année prochaine de 150 kilomètres de voies supplémentaires en "zone 30". À terme, la mairie veut généraliser l'abaissement de la vitesse dans 90% des rues de Paris.

-

Les automobilistes parisiens vont devoir ralentir leur allure. France Bleu et Le Monde rapportent que le Conseil de Paris a validé mardi 5 juillet la mise en place d'un nouvel ensemble de rues limités à 30 km/h. Alors qu'en 2015, les voies des quatre premiers arrondissements de la capitale ainsi que celles des 8e, 11e, 12e, 13e , 17e et 20e étaient passées en zone 30, d'ici au premier semestre 2017, les rues des 8e, 9e, 10e, 13e, 14e, 14e, 18e et 19e arrondissements seront aussi concernées. Soit 150 km de plus.

Sur son site internet, France Bleu détaille les axes qui passeront à 30 km/h :

- Mairie du 8e (8e)

- Châteaudun - Maubeuge (9e)

- Saint Vincent de Paul - Gare du Nord - Château d'Eau (10e)

- Banquier - Moulins - Bollé - Cailloux - Klee - Pinel - Poterne - Rungis - Ext Croulebarbe - Extension Pascal (13e)

- Catalogne - Daguerre - Château - Larousse - Paul Appell - Maurice d'Ocagne (14e)

- Georges Brassens - Falguière - Vaugirard (15e)

- Évangile - Poissonniers - Jules Joffrin (18e)

- Curial - Mathurin Moreau - Petit-Jaurès - David d'Angers - Pré Saint Gervais (19e)

D'ici à l'été 2017, la moitié de la voirie parisienne sera ainsi en "zone 30", étape supplémentaire du plan de la mairie d'abaisser la vitesse sur 90% du territoire parisien d'ici à 2020. À terme, l'autorisation de rouler à 50 km/h sera maintenue sur les seuls grands axes de circulation. Un plan doté d'une enveloppe de 30 millions d'euros sur la période 2015-2020. Les prochains aménagements devraient coûter 7,7 millions d'euros, cofinancés par la Ville de Paris et la région Île-de-France.

LIMITER LA VITESSE, POUR QUOI FAIRE ?

Si l'impact de la limitation à 30 km/h sur la pollution n'est pour le moment pas prouvé, la baisse de vitesse devrait réduire le "stop and go", lorsque les conducteurs enchaînent accélérations et freinages. Conclusion : "la conduite est plus apaisée et la circulation beaucoup plus homogène" explique au Monde l'ingénieur Dominique Riou.

"La limitation de la vitesse à 30 km/h contribue à rendre la ville plus apaisée et à favoriser les modes doux de déplacement en les rendant plus faciles et en les sécurisant, plaide également Christophe Najdovski, adjoint Europe Écologie-Les Verts chargé des transports à la mairie de Paris, dans les colonnes du quotidien. Nous allons pouvoir accélérer le développement des linéaires de voies cyclables. Notre objectif est de doubler leur nombre", insiste-t-il. Avec cette limitation, la municipalité espère également réduire la pollution sonore et améliorer la sécurité routière.

 
15 commentaires - Plus de la moitié des rues de Paris limitées à 30km/h d'ici l'été 2017
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]