Piétonnisation des voies sur berge : jusqu'à 91% de trafic en plus

Piétonnisation des voies sur berge : jusqu'à 91% de trafic en plus

Embouteillages dans Paris, le 13 octobre 2016 (photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 23 novembre 2016 à 16h50

Pare-choc contre pare-choc. Quatre mois après la fermeture des voies sur berge à la circulation, le Parisien révèle l'impact sur le trafic dans Paris.

Résultat : entre 48 et 91% d'augmentation du nombre de véhicules dans les rues de la capitale.

Temps de parcours rallongés, voitures de plus en plus nombreuses sur les axes de report et donc forcément plus de bouchons, voilà les conséquences de la piétonnisation des voies sur berge. Nombreux sont ceux qui s'accordent sur ce constat. En revanche, les chiffres précis de l'impact font l'objet d'une bataille acharnée. Quatre comités de suivi ont d'ailleurs été chargés de les évaluer. Pour tenter d'y voir plus clair, le Parisien a publié ses propres données, mercredi 23 novembre 2016, basées sur les relevés effectués chaque jour par les 3 000 capteurs installés sur les voies et gérés par la mairie de Paris.



- POUR LA MAIRIE, PAS D'IMPACT EN DEHORS DE PARIS -

Il en ressort que les grandes artères de la capitale sont particulièrement engorgées. La hausse du nombre de véhicules est de 48 % sur le quai du Louvre, mais surtout de 84 % sur le quai de l'Hôtel-de-Ville et de 91 % sur le quai Henri-IV. Si la mairie ne conteste pas ce report de circulation, explique le quotidien, elle assure dans ses études que le trafic supplémentaire est "tout à fait absorbable en heure de pointe". Les conséquences sur le périphérique sont "faibles", selon la municipalité, et il n'y a "quasiment aucun impact en dehors de Paris".

La préfecture de police fait exactement le même constat. Dans son rapport, elle assure que sur un trajet long, "le temps de parcours est stable par rapport à 2015 et que "l'impact de la piétonnisation (est) quasi nul en dehors de la capitale".

- DES ÉLUS RÉCLAMENT LE RETOUR DES VOITURES -

Le Parisien précise également que quatre élus UDI et LR de grande couronne ont lancé mercredi un manifeste en faveur d'une "circulation fluide et équitable", dans lequel ils réclament "la suspension immédiate et jusqu'à nouvel ordre, a minima en semaine" de la fermeture des voies sur berge aux véhicules.

Ils réclament également un vaste plan de covoiturage en Île-de-France qui comprendrait la création de places de parkings aux portes de Paris. "Pas des parkings à 10€ de l'heure", précise Jean-Philippe Dugoin-Clément, maire de Mennecy dans l'Essonne, et cosignataire du texte. D'après lui, une quarantaine de maires ont déjà signé le manifeste.

 
23 commentaires - Piétonnisation des voies sur berge : jusqu'à 91% de trafic en plus
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]