Perpignan : un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences

Perpignan : un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences

Une salle d'attente, dans un hôpital de Strasbourg (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 03 mars 2017 à 18h35

Un homme âgé de 56 ans a été retrouvé mort jeudi 23 février dans la salle d'attente du service des urgences de l'hôpital de Perpignan, rapportent plusieurs médias locaux dont l'Indépendant et France-Bleu Roussillon. Ce décès suspect interpelle le demi-frère de la victime, qui a porté plainte contre l'établissement.

Selon lui, le personnel hospitalier ne se serait aperçu de la mort du quinquagénaire qu'au bout de plusieurs heures.

La victime, qui habitait le centre-ville de Perpignan, était atteinte d'une maladie affectant les artères, qui perturbe la circulation sanguine et complique l'oxygénation des muscles. Après une première crise "d'artérite" le 21 février, l'homme de 56 ans se rend aux urgences où il est pris en charge et hospitalisé. Après une deuxième crise le lendemain, il est autorisé à passer la nuit dans les locaux de la Croix-Rouge, à l'hôpital. Une troisième crise survient alors, le contraignant à retourner aux urgences. C'est là qu'il est retrouvé mort, en milieu de nuit, vers 3h du matin, selon son demi-frère.


Une autopsie devait être pratiquée ce vendredi 3 mars à Montpellier pour faire la lumière sur les causes du décès. Dans le même temps, une enquête interne à l'hôpital ainsi qu'une enquête de police ont été ouvertes.

 
20 commentaires - Perpignan : un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences
  • j ai ete hospitalise en urgence pour etre oper ,je suis reste sur une chaise dans le couloir de 10h a19h pour enfin etre opere
    pendant que j attendais dans l couloir les pompiers ont amene une personne agee oubpersonne ne sait occupe d elle
    pendant plus d une heure j ai cru qu elle etait morte et laissee pour comte

  • Continuez d' incriminer les urgences (les hôpitaux en général). La bonne question......qui fait en sorte que le personnel est en manque d' effectif.....

  • Il y a encore quelques années il y avait un tri à l’entrée des urgences pour déterminer les priorités.
    A présent le service de réception est dans un local fermé, (sécurité), et il faut prendre un ticket avant d’être appelé, même avec un doigt coupé c’est 40 mn d’attente et encore j’ai eu de la chance !
    D’ici peu tout le monde appellera le 15 pour une écorchure, revenir à un médecin pour sélectionner à la réception assisté de gardes du corps serait-il une solution ?

  • Les urgences ne rerésentent plus ce service connu autrefois. Vous pouvez passer des heures dans votre coin. Tout est à réformer. Des petits bobos passent souvent avant les cas graves et pour le personnel ça ne va plus.

  • Je crois que l'organisation de ces services laisse effectivement à désirer..... et le personnel n'est pas à incriminer.....
    C'est le tris des patients et leur accueil qui flanche....

    Il doit effectivement être parfois difficile de déterminer en 2 minutes si la personne qu'on a en face mérite de rentrer chez elle ou de rester.... entre un idiot qui vient pour de la bobologie et qui insiste et grossi ses symptômes et un taiseux qui n'a pas l'habitude de se plaindre, qui a laisser traîné les choses.....

    De ma propre expérience, ayant été aux urgences avec les pompiers après un accident de voiture, on a du diagnostiqué à mon arrivé que je n'étais pas en urgence vitale et je suis resté 4 heures dans un service pas du tout débordé avant qu'on s'intéresse à ma main et qu'on diagnostique une belle fracture....
    Etant responsable de production dans l'industrie, j'ai observé, et je peux vous dire que même si je remercie l'urgentiste qui a vu la fracture, ils manquent cruellement d'organisation. Et à mon avis les médecins ne sont pas mais pas du tout formés à l'organisation... peut être manque t il une spécialité la dedans?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]