Pédophilie : le cardinal Barbarin reconnaît des "erreurs"

Pédophilie : le cardinal Barbarin reconnaît des

L'archevêque de Lyon admet qu'il a commis "une erreur" en ne relevant pas le père Preynat de son ministère.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 12 août 2017 à 16h49

Le cardinal devrait comparaître le 19 septembre devant le tribunal à la demande de victimes présumées du père Bernard Preynat.

Dans un entretien au journal Le Monde, l'archevêque de Lyon confie des regrets sur sa gestion de l'affaire Preynat. Le père Bernard Preynat, un prêtre du diocèse de Lyon, est accusé d'avoir agressé sexuellement des enfants dont il avait la charge jusqu'en 1991.



Cette affaire a valu au cardinal Barbarin d'être visé par des plaintes pour non dénonciation.

Elles ont été classées sans suite en août 2016. "Je réalise aujourd'hui que ma réponse d'alors n'était pas à la mesure de l'enjeu", admet l'archevêque.

"AUJOURD'HUI ON N'AGIRAIT PLUS COMME ÇA"

Il se défend en expliquant que les agressions sexuelles qui lui ont été rapportées en 2007 dataient "d'il y a quinze ou vingt ans". "J'ai cherché à vérifier, et on n'a rien trouvé", assure encore le cardinal Barbarin.

Il estime toutefois qu'il a commis "une erreur" en ne relevant pas le père Preynat de son ministère. Ce dernier est resté en poste jusqu'à l'été 2015.

"Aujourd'hui, on n'agirait plus comme cela. C'est cela qui a été une erreur", assure-il, reconnaissant "une autre erreur", quand il a reçu les victimes mais il se défend d'avoir voulu "couvrir" ces faits, un terme qu'il qualifie d'"inadmissible".

Le cardinal Barbarin devrait comparaître le 19 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Lyon à la demande de victimes présumées du père Bernard Preynat.

 
63 commentaires - Pédophilie : le cardinal Barbarin reconnaît des "erreurs"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]