Pas-de-Calais : déclarée morte par erreur et sans ressources, elle demande un "certificat de vie"

Pas-de-Calais : déclarée morte par erreur et sans ressources, elle demande un

Une personne se recueille dans un cimetière à Lyon, en octobre 2015 (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 02 septembre 2016 à 13h52

En juin dernier, une habitante du village du Portel (Pas-de-Calais) a été victime d'une erreur administrative dont elle se serait bien passée. Ginette Robert, fille de Simone Robert, a perdu sa mère, décédée le 4 juin à l'âge de 99 ans.

Peu après l'inhumation, elle est contactée pour les pompes funèbres, qui lui indiquent qu'une erreur d'identification avait été commise sur l'acte de décès.

Si la faute a été vite constatée et corrigée par la municipalité, ce n'est pas le cas pour l'administration, qui a depuis pris acte du "faux" décès. S'ensuit alors le début des mésaventures pour Ginette Robert. "Le 14 juin, je suis allée chez mon pharmacien et il m'a informée que ma carte avait été effacée. J'ai tout de suite dit : ça y est, c'est parce qu'ils m'ont déclarée morte" raconte t-elle à la Voix du Nord.

EFFACÉE PUIS RESSUSCITÉE

Les vérifications confirment les craintes de la "victime" : cette dernière est radiée de la Sécurité sociale, de la Caisse d'allocations familiales, et de sa caisse de retraite. Son compte bancaire est quant à lui fermé. Se retrouvant sans ressources du jour au lendemain, Ginette Robert doit alors demander à la mairie du Portel de lui avancer de l'argent, et solliciter sa commune de naissance, Champigny, pour obtenir un peu commun "certificat de vie".

C'est grâce à ce précieux sésame qu'elle peut alors ressusciter aux yeux de l'administration. Près de trois mois après sa mésaventure, la situation est presque entièrement réglée vis à vis des différents organismes. "Ils m'ont tous remboursée. Mais la mairie, elle, veut je restitue les 800€ qui m'ont été avancés. Je demande un geste au titre du préjudice moral, car cette histoire m'a perturbée, alors que j'étais déjà secouée par le décès de ma mère", rapporte t-elle dans les colonnes du journal régional.

 
10 commentaires - Pas-de-Calais : déclarée morte par erreur et sans ressources, elle demande un "certificat de vie"
  • DECEDEE par erreur à 99 ANS elle revit !
    C'est un nouveau BAIL que je lui souhaite aussi long que le premier

  • Voilà où on en vient, tout le monde s'en fiche pensant plutôt à son week-end, ses RTT et ses vacances. Pas plus tard que lundi dernier à la reprise, la première chose faite par un collègue de travail dans le premier quart d'heure de boulot, c'était de prendre un calendrier afin de regarder les jours fériés jusqu'à la fin de l'année et de me dire "chouette le 11 novembre tombe un vendredi". Mais quelle conscience professionnelle!

    je suis d'accord avec vous il n'y a plus de conscience professionnel sarko veut en virer mais il a raison. du moment qu'ils ont les pieds au chaud ils font n'importe quoi.il n'y a qu'une petite partie de sérieux. en attendant des erreurs comme celle-ci provoque de gros soucis.............

  • avatar
    jaunedeuf  (privé) -

    Belle administration qui se plante, qui met le gens dans la mouise et qui met des mois à reconnaître ses erreurs......quand elle les reconnaît !!!
    Quelques réformes s"imposeraient dans la "maison gratte paperasses".

  • Que la mairie du Portel se fasse rembourser ses 800 euros par tous les zozos qui ont mis la dame dans le caca. Il faudrait que nos fonctionnaires surprotégés prennent conscience de leurs erreurs et en assument personnellement les conséquences.

  • Si en plus elle veut vivre

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]