Paris : coup de filet contre de faux réfugiés syriens

Paris : coup de filet contre de faux réfugiés syriens

Depuis plusieurs mois, des mendiants brandissent des affiches "Famille syrienne" ou "SOS Syriens" aux portes de Paris mais tous ne viennent pas du pays en guerre (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 05 octobre 2016 à 13h51

Selon Le Parisien, la préfecture de police a décidé d'intensifier les contrôles contre les faux réfugiés syriens aux portes de la capitale. La semaine dernière, France 3 était parti en caméra caché interrogé ces mendiants.

Deux opérations de contrôle ont eu lieu depuis le printemps, explique Le Parisien.

La dernière en date s'est déroulée la semaine dernière porte de Pantin (XIXe). Elle a conduit à l'arrestation de cinq adultes - dont un seul était Syrien, les autres Roumains - accompagnés de sept enfants. Le groupe faisait l'objet d'une surveillance intensive depuis le mois de juin. Pour matérialiser les infractions, des patrouilles à différentes heures du jour ont été mobilisées et des images de vidéosurveillance exploitées. Le jour de l'arrestation, "un accident est survenu", confie une source policière. "Une enfant a traversé subitement la chaussée, contraignant un automobiliste à piler, avant d'être percuté par la voiture qui le suivait".


Selon lui, "les Roumains interpellés aux portes de la capitale ont tous reconnu qu'ils se faisaient bien passer pour des Syriens pour des raisons d'efficacité et de rentabilité". "Ce sont souvent les mêmes personnes qui, il y a un an, faisaient semblant de souffrir d'infirmités permanentes et qui sont, aujourd'hui, devenues des Syriens", a affirmé à France 3, Grégory Goupil du syndicat policier Alliance.

"Porte de la Chapelle, ils se glissent entre les voitures, des bébés dans les bras avec les enfants qui slaloment derrière eux", s'inquiète auprès du quotidien le responsable d'un collectif de locataires du boulevard Ney (XVIIIe). "Même à la nuit tombée ! C'est un miracle que les accidents ne soient pas plus nombreux, surtout sur ces sites où la circulation est très danse". Dans certains cas, les mendiants sont vraiment des migrants syriens. C'est le cas à la gare de Saint-Lazare, à Paris, où une famille demande l'aide des passants en attendant d'avoir une aide française.
 
39 commentaires - Paris : coup de filet contre de faux réfugiés syriens
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]