Ordures ménagères : le calvaire d'un maire

Ordures ménagères : le calvaire d'un maire©Google Street View
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 19 avril 2017 à 20h07

C'est une histoire belge qui ne fait pas du tout rire Pierre Bourgeois, le maire de Boeschepe (Nord). Il ne supporte plus les Belges qui viennent déposer leurs sacs d'ordures dans sa petite commune de 2 200 habitants, située juste sur la frontière franco-belge, rapportent France Bleu Nord et la Voix du Nord.

Pour les Belges, l'opération est très simple : "On a des rues mitoyennes, d'un côté nous sommes en France et de l'autre, en Belgique", explique le maire à la Voix du Nord.

"Le dimanche soir, c'est simple, ils prennent leurs sacs, traversent et les déposent en face". Et s'ils viennent déposer leurs sacs poubelles, c'est pour payer moins. En effet, en Belgique, les ordures se payent au poids.

Alors certains viennent de plus loin. Le maire voit régulièrement des voitures belges remplies de sacs poubelles s'arrêter dans sa commune. S'il est impossible d'estimer combien de Belges franchissent la frontière avec leurs sacs, en revanche, le maire sait combien ces ordures supplémentaires lui coûtent : 50 000 euros en plus chaque année !

"J'essaye de lutter contre ça depuis 2001", déplore le maire. Et il n'est pas seul dans son combat, tous les maires des communes frontalières doivent faire face au problème. Aujourd'hui, après avoir alerté la gendarmerie qui n'a rien fait, bien que cela soit passible de 1 500 euros d'amende, Pierre Bourgeois s'en remet au procureur de la République.

 
47 commentaires - Ordures ménagères : le calvaire d'un maire
  • bon on sait que la france est une poubelle, mais là les belges abusent! l'autre fois c'etait des flics qui nous déposaient des migrants, aujourd'hui c'est des poubelles. bon c'est sur que les deux choses ce ressemble !

  • A lire le titre, on dirait qu'on va lire un fait divers. Or, c'est un problème qui concerne TOUTES les communes frontalières. 50000 euros multipliés par autant de communes concernées, ça fait combien de millions ? Et ce sont les français qui payent !!! Pourquoi une si mauvaise communication autour de cette situation inacceptable ? Que fait l'Europe qui est censée tout harmoniser ? Que fait le préfet, que font les députés, les présidents de région ? ? Il y a pleins de solutions possibles à tester. C'est uniquement un manque de volonté. Les Belges ne sont pas des sauvages. Si les ordures étaient payantes chez nous, on ferait pareil. Alors, la pression ce n''est sûrement pas que sur le préfet qu'il faut la mettre, mais sur tous les partenaires, sur l'Europe et les élus à tous les niveaux.

  • il change la couleur des sacs et chaque habitant met une étiquette à son nom

    Et les sacs non conformes, les éboueurs les laissent dans la rue. C'est pas bête comme idée.

    dans le sac jaune si ;le trie est mal fait on met un scoch en travers et on laisse ton sac jaune
    sur le trottoir à RENNES METROPOLE

  • C'est çà l'europe ?......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]