Orages et inondations : des communes sinistrées dans l'Est

Orages et inondations : des communes sinistrées dans l'Est

La foudre photographiée dans la région lyonnaise, le 24 juin 2016 (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 26 juin 2016 à 20h39

- Voiries et écoles abîmées, maisons, caves et garages inondées, voie de chemin de fer coupée... De violents orages ont causé des dégâts importants ce week-end dans l'Est de la France.

Le Doubs et la Haute-Saône ont été particulièrement touchés. -

Dans les 18 départements de l'Est, les pompiers ont effectué quelque 3.500 interventions entre vendredi et dimanche, mobilisant près de 2.000 sapeurs-pompiers. Mais "il n'y a pas de victime, ni de blessé", a expliqué ce dimanche 26 juin le préfet de défense et de sécurité de la zone est, Pierre Gaudin. En Haute-Saône, 18 communes ont aussi été affectées par des orages samedi matin. Dans ce département, la préfecture recensait "plus de 200 habitations sinistrées", selon un chiffre provisoire, principalement dans l'Est, dans le secteur d'Héricourt.

"DES CHAUSSÉES SOULEVÉES PAR DES TORRENTS DE BOUE"

Dans le Doubs, les inondations ont touché la région de Montbéliard et la région d'Ornans au sud de Besançon. Elles ont causé des "dégâts très importants, avec plusieurs dizaines de communes touchées. A Médière (Doubs), commune d'environ 300 habitants située à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Montbéliard, "toute la voirie est détruite, la chaussée a été complètement soulevée par des torrents de boue et de pierres", a précisé la préfecture.


"Des morceaux de macadam sont partis, des parties du mur d'une école, vous aviez tout qui partait, c'était d'une force incroyable", a raconté la maire de la commune, Chantal Vurpillot. La commune, qui compte une quarantaine de maisons sinistrées, va faire une demande d'état de catastrophe naturelle. "Il y a des tas de détritus devant les maisons, toutes les rues sont à refaire. On est partis pour des mois de travaux et de paperasse", a déploré l'élue. "Il y a des tranchées comme pendant la guerre", a expliqué l'une des habitante à France 2.

A Bart près de Montbéliard, les inondations ont aussi amené de l'eau chargée de boue. Selon les témoignages, l'eau est montée jusqu'à 80 centimètres dans la nuit de vendredi à samedi. A proximité de l'Allan et du Rupt, la commune n'avait pas connu une telle inondation depuis 1990. A Champey (Haute-Saône), 700 habitants, un petit ruisseau a débordé de son lit, passant de 30 cm à 2 mètres de haut, et inondé toutes les maisons du village.
Une voie de chemin de fer reliant Belfort à Montbéliard a été coupée, sans toutefois impacter la circulation des TGV.

Dimanche, les maires des communes haut-saônoises s'affairaient à faire un recensement des sinistres. "La première urgence c'est de déblayer tout ce qui a pu encombrer les rues, et, dans les maisons, c'est d'évacuer l'eau", a souligné la préfecture du Doubs. Les deux préfectures n'étaient pas en mesure de chiffrer les dégâts dans l'immédiat.

DES DÉGÂTS ÉGALEMENT EN ALSACE

Dans l'après-midi, la préfecture du Doubs faisait état d'une "stabilisation sur le Doubs" tout en maintenant l'état de vigilance jaune pour le risque de crue sur cette rivière. L'alerte vigilance jaune a en revanche été levée sur deux cours d'eau, l'Allan et La Savoureuse.

Des dégâts importants ont aussi été recensés en Alsace, notamment dans le Bas-Rhin, à Strasbourg-ouest, Wasselonne, Erstein, Obernai et Saverne, a indiqué la préfecture. La gare de Geispolsheim, un entrepôt Adidas à Landersheim et un entrepôt de Norauto ont notamment été inondés.

 
3 commentaires - Orages et inondations : des communes sinistrées dans l'Est
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]