Opération antiterroriste à Strasbourg : révélations sur l'attentat déjoué et les suspects

Opération antiterroriste à Strasbourg : révélations sur l'attentat déjoué et les suspects

Des brassards de police (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 21 novembre 2016 à 18h57

Quelques heures après l'annonce d'interpellations à Strasbourg et à Marseille dans le cadre d'une enquête antiterroriste de grande envergure menée ces derniers mois, de premiers éléments commencent à apparaître quant à l'identité des personnes arrêtées. Certains membres du réseau suspecté d'avoir voulu commettre un attentat en France sont soupçonnés d'avoir séjourné en Syrie, a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête.

Selon BFMTV, deux des interpellés à Strasbourg se sont rendus en Syrie en 2015.

Au total, sept hommes, âgés de 29 à 37 ans, de nationalités française, marocaine et afghane, ont été interpellés lors d'une opération de la DGSI. Ces arrestations sont l'aboutissement d'une enquête menée "depuis plus de huit mois" et qui "a permis de mettre en échec une action terroriste envisagée de longue date sur notre sol", a indiqué Bernard Cazeneuve. Deux autres personnes avaient été interpellées en juin et écrouées, soupçonnées de financement d'activités terroristes.

MARSEILLE ET PARIS DANS LE VISEUR

En parallèle de ces déclarations officielles, l'Obs a révélé ce lundi des détails sur l'enquête menée par les services de renseignement. Lors des perquisitions conduites à Strasbourg, les services de police ont mis la main sur plusieurs armes dont un pistolet-mitrailleur de type Uzi et quatre pistolets automatiques, tandis que des documents d'allégeance à l'organisation Etat islamique ont été découverts. Ces éléments accréditent les informations avancées par l'Obs, selon lesquelles les sept personnes arrêtées étaient sur le point de passer à l'acte, à Paris et à Marseille.

Au début de l'été planait déjà la menace. Les autorités sont alertées d'un projet d'attentat à l'occasion de l'Euro 2016. Cinq personnes sont identifiées sur le sol français comme les responsables du "financement" de l'attaque, vraisemblablement commandé depuis un mystérieux contact en Syrie. Les 5 suspects présents en France sont alors arrêtés afin de ne prendre aucun risque pour l'Euro. Le mystérieux "Syrien", lui, est utilisé quelques mois plus tard. Les services de renseignement lui tendent un piège, en lui faisant croire que des armes ont été dissimulées dans une "planque" en région parisienne.

Les autorités espèrent par ce stratagème que le commando sur le sol français s'y rendra. Après des mois de surveillance, les choses bougent, "en novembre" précise l'Obs. "Acculés par les défaites sur place, des membres de l'EI surveillés ont contacté des gens en France. Ils voulaient taper à tout prix" explique une source du dossier.

PARMI LES SUSPECTS, L'ANIMATEUR D'UNE ÉCOLE PRIMAIRE

Les enquêteurs découvrent alors un réseau à Strasbourg, avec un relais à Marseille. Parmi les sept personnes arrêtées, des profils assez surprenants. L'Obs avance ainsi qu'un des hommes arrêtés était employé périscolaire, animateur dans une école primaire du quartier de la Meinau, à Strasbourg. A son domicile, les services de police ont mis la main sur deux pistolets automatiques. "Cet homme est en poste depuis plusieurs années dans cette école, il est devenu fonctionnaire il y a trois ans. Nous n'avons jamais eu aucun indice, aucun élément qui aurait pu nous faire croire à une possible radicalisation" a expliqué l'adjointe au maire de Strasbourg en charge de l'Éducation, précisant qu'"il a toujours fait un très bon travail."

Aucune des personnes interpellées ce week-end ne figurait dans les fiches des services de renseignement. Seul un homme de nationalité marocain,e résidant au Portugal, était connu des services portugais.
 
11 commentaires - Opération antiterroriste à Strasbourg : révélations sur l'attentat déjoué et les suspects
  • Et dans notre pays de bisounours, il risquent quoi ? Rien à part un peu de prison et surtout très protégé par diverses associations en autre les droits de l'hommes, qui ne s'occupe que du bien être des assassins, voleurs, violeurs, mais surtout pas des victimes !!!

  • L'attentat déjoué est une action de communiquer à l’aide de paroles, de gestes ou de signes, toutefois c'est une bonne révélation .Par contre aucune révélation sur l’Arabie Saoudite qui a investi à elle seule 75 milliards de dollars pour répandre une idéologie que nous connaissons tous dans toute l’Europe et en particulier en France.... avec la bénédiction des hommes politiques français....... Par ailleurs à Nice rien n'à ete déjoué en depit des 88 policiers présent à cette soirée , en effet les autres éffectifs étaient à Avignon cette m^lme soirée pour couvrir la sécurité de H... et Gayet.... ils ne peuvent pas etre partout et en m^me temps.

  • Pourquoi ne les "traitons-nous"pas comme nos voisins Anglais?

  • attention il y en a peut être au gouvernement !!!!

  • Et combien doivent encore rentrer de syrie d irak ???????????????et combien sont sur le territoire francais???????????!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]